Prendre le temps de contempler ce qui nous entoure

Présentée par , UA-119833

S'abonner à l'émission

Prenez soin de vous !

mercredi 22 avril à 9h03

Durée émission : 55 min

Prendre le temps de contempler ce qui nous entoure

© Pixabay

La contemplation c'est une manière de regarder ce qui nous entoure avec les yeux du cœur: les autres, la nature mais aussi découvrir celui qui nous anime au plus profond de nous-mêmes.

ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS : VOUS AVEZ LA PAROLE - Pour répondre à vos questions, vous permettre de témoigner ou de proposer des initiatives solidaires, RCF accorde désormais une large place à la libre antenne : chaque matin, du lundi au vendredi, de 9h à 10h, avec PRENEZ SOIN DE VOUS, animée par Melchior Gormand en direct.
► Appelez le 04 72 38 20 23
► Écrivez à : prenezsoindevous@rcf.fr
Déposez vous-même votre témoignage audio !

 

Qu’est-ce que contempler ?

Contempler c’est une attitude de sagesse à laquelle nous sommes tous appelés et que cette période de confinement peut nous faire retrouver. Il s’agit d’admirer la beauté de la nature, la beauté des personnes qui nous entourent, mais aussi la secrète beauté de Dieu qui est présent comme une source en chacun de nous. "Contempler, indique le Père Nicolas de Boccard, c’est accepter de ne pas être mesure mais mesuré par ce qui nous entoure."
 

S’émerveiller de la nature

La nature est un des premiers lieux de contemplation dont nous pouvons faire l’expérience, d’autant plus que nous bénéficions d’un printemps particulièrement splendide. Nous avions peut être oublié de regarder avec admiration la couleur des fleurs, sentir leurs parfums, s’émerveiller des ailes d’un papillon ou de l’agilité d’un oiseau.

Cette manière de s’émerveiller devant la beauté de la nature, nous pouvons la transmettre à nos enfants et petits-enfants comme en témoigne une auditrice. A travers la beauté de la nature qui explose, nous comprenons que la vie est plus forte que tout. C’est un symbole qui "nous permet de comprendre le message de Pâques", explique Nicolas de Boccard.
 

Contempler ceux qui nous entourent

Le confinement peut être difficile à vivre, surtout si nous nous trouvons dans un espace réduit, obligés de vivre 24 heures sur 24 avec nos proches : des tensions peuvent naître, il peut y avoir des conflits. Mais nous pouvons aussi choisir de regarder les autres autrement. "Heureux êtes-vous si vous savez admirer un sourire et oublier une grimace : votre route sera ensoleillée", écrit le prêtre lyonnais Joseph Folliet (1903-1972) s’inspirant des Béatitudes.

L’attitude contemplative peut nous aider à voir les autres, apprendre à les recevoir différemment. Nous pouvons, si nous choisissons davantage d’écouter, d’être disponibles, découvrir que l’autre porte en lui des ressources insoupçonnées, de trésors de bonté, de vitalité qu’on ne connaissait pas. "On ne peut pas tout savoir de l’autre, on ne peut pas enfermer l’autre, l’étiqueter", souligne Nicolas de Boccard. Contempler, c'est "choisir d’avoir sur l’autre un regard de bienveillance".
 

Rencontrer Dieu

Selon le Père Nicolas de Boccard, il est essentiel de découvrir que "nous sommes relatifs à une parole". Le confinement peut être appréhendé comme un temps précieux pour vivre l’instant présent sous  le regard de Dieu. Nous pouvons faire l’expérience que nous sommes infiniment voulus et aimés par Celui qui nous donne vie. Ce recentrement en Dieu n’est pas pour autant une fuite car "la vraie contemplation consiste, explique Nicolas de Boccard, à trouver Dieu dans toute l’épaisseur de l’humanité".

 

Invités

  • Père Nicolas de Boccard, prêtre du diocèse de Lyon

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 9h

Pour aider chacun à vivre cette période de confinement, Melchior Gormand vous propose une émission interactive où chacun est appelé à participer pour se confier, partager des bonnes idées ou donner des conseils. #PrenezSoinDeVous

Les présentateurs

Melchior Gormand

Melchior Gormand est un jeune passionné par la radio. Tous les jours entre 12h30 et 15h, il accompagne vos débuts d'après-midi RCF avec "Ça fait du bien" et "L'Échappée belle en musique" !

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!