A quoi ça sert de jeûner?

Présentée par UA-163657

S'abonner à l'émission

Le b.a.-ba du christianisme

lundi 1 mars à 13h30

Durée émission : 25 min

Le b.a.-ba du christianisme

© Guillaume POLI/CIRIC

Le jeûne, avec l'aumône et la prière, est l'un des trois piliers du Carême. En quoi cette expérience peut-elle aiguiser notre faim spirituelle ?

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Jeûner, prier et partager, tels sont les trois piliers proposés par L'Église pour nous rapprocher de Jésus pendant cette période de Carême.
Cette semaine, Pauline de Torsiac nous parle plus particulièrement de la privation de nourriture avec son invitée Geneviève Letanche, qui est médecin, accompagnatrice, animatrice retraite "Jeûne et Exercices spirituels".
 

Qu'est ce que le jeûne ?

"C'est une privation qui est choisie, si elle est imposée c'est de l'ordre de la famine ou de la misère" rappelle Geneviève Letanche pour définir ce qu'est le jeûne. Le jeûne, initialement religieux, est de plus en plus à la mode. En effet, cet acte de privation peut-être adopté pour défendre une cause mais aussi pour avoir une meilleure santé . "Le jeûne nous permet de digérer tous les dépôts qui nous encombrent dans les artères, dans les articulations, les graisses inutiles mais n'attaque pas du tout nos organes vitaux" ajoute Geneviève Letranche.
 

Le jeûne, au-delà de la nourriture

On a souvent tendance à croire que le jeûne concerne uniquement la privation alimentaire. Or, notamment lorsque c'est fait dans une démarche spirituelle, il est possible de jeûner de multiples façons. "Le pape François, en 2017 avait introduit le jeûne en disant, vous pouvez jeûner de mots offensants, vous pouvez jeûner d'insatisfactions et d'ingratitudes, jeûner de colère" raconte Geneviève Letanche.
En cette période de confinements et de couvre-feux, nous sommes privés de nombreuses choses. L'occasion, selon l'animatrice de retraite, de tourner ces privations de manière positive, comme un jeûne.
 

Se préparer à Pâques

Le jeûne pour les chrétiens n'est pas une finalité, c'est une démarche spirituelle qui nous fait avancer vers la joie de Pâques. En nous recentrant sur nous-mêmes et en faisant le vide, nous nous mettons à disposition du Christ. "Quand on jeûne, on est quand même vide à l'intérieur, ça creuse, donc si je suis creusée, je suis plus disponible pour écouter la Parole, pour être disponible aux autres, pour être ouvert sur le monde, à la Création" explique Geneviève Letranche.
La démarche du jeûne est très personnelle, encore une fois Dieu nous laisse libre, mais c'est un beau moyen "d'essayer d'être plus proche de Jésus-Christ, d'essayer de le rencontrer dans sa solitude, dans sa difficulté, qui peut nous aider à nous unir à ce qu'il a vécu."

 

Invités

  • Geneviève Letanche, médecin, accompagnatrice, animatrice retraite "Jeûne et Exercices spirituels"

Les dernières émissions

L'émission

Le lundi à 13h30 et le mardi à 22h

"Le b.a-ba du christianisme" ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le christianisme sans jamais oser le (re)demander… Dans le souci de s’adresser au plus grand nombre et avec curiosité, Pauline de Torsiac sollicite théologiens et biblistes pour un échange enthousiaste.

Le présentateur

Pauline de Torsiac