Redécouvrir la prière de délivrance

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

lundi 15 avril à 9h03

Durée émission : 55 min

Le Temps de le dire

© Corinne MERCIER/CIRIC - 23 juillet 2010: une retraite organisée par la communauté du Chemin Neuf, abbaye de Hautecombe (74), France.

Faire l'expérience d'une libération sous l'autorité du Christ. De plus en plus de chrétiens redécouvrent la prière de délivrance. De quoi s'agit-il? Quelle différence avec l'exorcisme?

"Les aveugles retrouvent la vue, et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, et les sourds entendent, les morts ressuscitent, et les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle." (Mt 11, 5) Cette affirmation de Jésus dans l’Évangile est l’un des axes centraux de la foi chrétienne : non pas une idée, ni une sagesse, mais une expérience, celle d’une libération, d’un salut. Aujourd’hui, de plus en plus de chrétiens redécouvrent la prière de délivrance : pour répondre aux questions que pourraient poser cet engouement, Blandine Lagrut, Pierre-Louis Tulasne et Magali Raoul publient "Tu as rompu mes liens" (éd. Cerf).
 

Prière de Délivrance ou de guérison ?

Le terme de prière de délivrance est "plus précis" pour le Père Pierre-Louis Tulasne, "il fait référence à la délivrance de liens spirituels mauvais, d'une oppression maligne". Sœur Blandine Lagrut souligne que la prière de délivrance vient "qualifier une expérience particulière", il s'agit "dans le nom de Jésus au cours d'une prière renoncer à des affections qui sont l'œuvre du démon". Le terme de délivrance "a plutôt une acception technique, il désigne le moment où un croyant, dans l'autorité du Christ, récupère sa liberté".

Le terme de guérison, lui, fait référence à ce qui est de l'ordre du physique : "C'est par extension, par métaphore, que dans la vie de l'Église, les actions sacramentelles sont comprises comme des guérisons, comme des pacifications, des actions bienfaisantes qui orientent le chrétien vers Dieu", comme l'explique Sr. Magali Raoul.
 

Pourquoi se tourner vers la prière de délivrance ?

Événements traumatiques, pratiques occultes, dépendances, addictions... Il peut arriver qu'une personne consente "de façon plus ou moins consciente, plus ou moins marquée, plus ou moins ponctuelle, à quelque chose qui l'éloigne de l'amour de Dieu et des autres". 
 

Une prière qui ne va pas sans discernement

Cette prière de libération, loin du sensationnalisme auquel on l’a rattache parfois exige cependant des critères de discernement. "Dans le champ de la prière de délivrance on se rapproche de la pratique des exorcistes, même si, et c'est vraiment important de le dire clairement, la prière de délivrance n'est pas la prière d'exorcisme mais la plupart des exorcistes pratiquent la prière de délivrance et c'est même leur pratique principale."

 

Émission réalisée en duplex avec RCF Lyon

 

Invités

  • Sœur Blandine Lagrut, sœur consacrée, membre de la Communauté du Chemin Neuf, responsable de la formation au Studium de Chartres, enseignante de philosophie au Centre Sèvres (Paris)

  • Sœur Magali Raoul, sœur consacrée, membre de la Communauté du Chemin Neuf, médecin, responsable de la formation à l’accompagnement au Chemin Neuf

  • Père Pierre-Louis Tulasne, prêtre de la communauté du Chemin Neuf, responsable de la mission Siloé, directeur du centre Siloé (Isère)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 12h et le dimanche à 23h

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Antoine Bellier

Journaliste à RCF depuis 2009, Antoine est passé par Le Mans et La Roche-sur-Yon, avant de rejoindre la rédaction nationale en septembre 2013. Curieux de l’actualité sous toutes ses formes, amateur de cinéma et de littérature, il lui arrive de passer du micro à la plume.