Suivre Dieu est une aventure

Présentée par Véronique Alzieu

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle, l'intégrale

vendredi 7 juillet à 23h00

Durée émission : 55 min

Halte spirituelle, l'intégrale

© Kasia STREK/CIRIC - 28 juillet 2016 : JMJ à Cracovie. Cérémonie d’accueil du pape François par les jeunes au parc de Błonia à Cracovie, Pologne

La vie chrétienne n'a rien d'un destin dont il faudrait guetter les signes. C'est une prise de risque, une aventure, où l'on apprend à devenir soi. Et à discerner le souffle de l'Esprit.

00:00

00:00

"La vie est à la fois un grand risque qui entraîne dans de grandes souffrances mais c'est aussi une magnifique aventure." De ce mot, "aventure", on redécouvre avec Xavier Morales toute la densité spirituelle. Le théologien vient de publier "Dieu est aventure" (éd. Salvator). Où il explique combien l'imprévisible est au cœur de la vie spirituelle. Croire qu'il n'est pas de destin tout tracé, c'est fondamental: il en va de "notre manière de percevoir notre existence et de prendre des décisions". Car comme Dieu, l'aventure nous surprend, nous fait changer notre vie, nous oblige à assumer le risque et découvrir de nouveaux horizons.
 

"L'Esprit nous plonge dans une vie sans sécurité, une vie précaire"

 

attendre des signes...

Qui d'entre nous n'a jamais été tenté de voir sa vie comme un chemin tout tracé? Les chrétiens aussi et "pendant très longtemps", observe Xavier Morales, ont cédé à l'idée que l'on nous "met sur des rails" et que l'on nous "donne une mission". "Si vous savez que tout est déjà prévu vous passez votre vie à attendre des signes." Des signes pour nous conforter dans nos choix, au risque d'être déçu.

Or, "Dieu veut que nous prenions des itiniatives." En d'autres termes, il ne trace pas un destin que chacun doit suivre tout au long de notre existence. Pour le chrétien, comme pour tout autre être humain, le chemin se dessine au fur et à mesure que l'on avance.
 



 

... ou Avancer en insécurité

Il nous faut donc concevoir "la vie comme un mystère, comme quelque chose qui reste secret". Avec tout ce que cela a d'exaltant. "Si, au moment où nous rencontrons le Christ, dit le théologien, nous nous nous attachons à ce qu'il nous demande, très vite il nous laisse la place: il veut que nos soyons quelqu'un, que nous existions avec notre identitié propre."

"L'Esprit nous plonge dans une vie sans sécurité, une vie précaire." Il nous débarrasse de nos certitudes, de nos pensées toutes faites et de nos représentations hâtives. Et c'est même plus que cela, il nous mène vers une pauvreté véritable. Si, comme le dit Xavier Morales, être chrétien c'est "vivre une vie où on est prêt à chaque jour à tomber en ruine", qui donc alors est assez fou pour être chrétien? "Il ne faut surtout pas en avoir peur", répond le théologien. Car la tradition catholique nous enseigne le discernement.
 

"Quand l'Esprit, qui est un autre que nous, agit en nous, nous devenons nous-mêmes"

 

Le paradoxe de la vie spirituelle

Comment savoir si on est sur le bon chemin? On touche là au paradoxe de la vie spirituelle. L'être humain est traversé de toutes parts par ses désirs, ses peurs, ses doutes, ses implusions. "On n'est pas le seul à parler dans notre tête." Comment savoir quelle est la juste voix? Discerner c'est vérifier l'origine de nos impulsions. Nous avons pour critère premier que "l'Esprit nous pousse toujours vers le bien". Et vers ce qui nous fait du bien.

Autre critère pour avancer au souffle de l'Esprit: éprouver le sentiment que l'on devient ce que l'on est. C'est là tout le paradoxe de la vie spirituelle à la suite du Christ: "Quand l'Esprit, qui est un autre que nous, agit en nous, nous devenons nous-mêmes." C'est là la grande aventure que chacun est amené à vivre sans crainte, mais avec courage.
 

Invités

  • Xavier Morales , théologien, spécialiste des Pères de l’Église et du mystère trinitaire, enseignant en théologie fondamentale à l’Université catholique d’Angers (UCO)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 23h00

L'émission de référence de RCF! Un format court et quotidien, complété par une version intégrale le samedi, pour engager une réflexion spirituelle profonde et accessible, autour d'une thématique d'actualité.

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!