Traverser la nuit dans la confiance

Présentée par

S'abonner à l'émission

Halte spirituelle, l'intégrale

vendredi 22 décembre 2017 à 23h00

Durée émission : 55 min

Traverser la nuit dans la confiance

© Photo Mike Wilson Unsplash - "La nuit au sens symbolique, nous rappelle le temps où nous n'étions pas encore et le temps où ne serons plus."

La nuit du 24 au 25 décembre est la plus longue : la symbolique de la traversée de la nuit vers le jour peut nous aider à redécouvrir le sens spirituel de Noël.

Le jour, la nuit. Une symbolique forte qui rejoint le concret de nos vies. On parle en effet de la nuit de l'épreuve ou de la nuit de la foi. La nuit du 24 au 25 décembre est la plus longue : avec Sr Marie-Hélène Robert, on peut croire que "la nuit de Noël est celle où Jésus vient rencontrer nos nuits pour faire se lever le jour". La symbolique de la traversée, de la nuit vers le jour, peut nous aider à redécouvrir le sens spirituel de Noël.

Oser la confiance : l'invitation de RCF pour l'Avent. Dans un monde souvent marqué par d’inquiétude, RCF propose à ses auditeurs de vivre pendant l’Avent une attente confiante, portée par l’espérance.
 

"Cette confiance, radicalement, je crois qu'elle est donnée au cœur même de l'angoisse la plus profonde, elle se vit dans l'angoisse et dans la prière"

 

La symbolique de la traversée et de la nuit

Quand on parle d'une traversée, au sens le plus concret du terme, on ne parle pas d'une simple promenade. La traversée des Andes ou du Pacifique, la traversée du désert, on s'y prépare. Avec un esprit d'aventure personnelle ou en équipe. Dans la Bible, nombreuses sont les traversées. La plus célèbre est celle du peuple hébreu racontée dans le livre de l'Exode, dans l'Ancien Testament. Il y a aussi la traversée du prophète Jonas, connu pour être resté dans le ventre d'un gros poisson. Mais on peut aussi lire le baptême de Jésus par Jean-Baptiste comme une traversée de la mer, d'où l'on remonte empli de l'Esprit de Dieu.

La nuit c'est le temps du sommeil, où l'on reprend des forces. C'est aussi celui de l'inquiétude, quand des idées nous travaillent, et parfois des insomnies douloureuses. "Ça peut être aussi le temps de l'appel où Dieu se rend présent dans ce silence, dans cette impuissance", dit Sr Marie-Hélène Robert. "La nuit au sens symbolique, nous rappelle le temps où nous n'étions pas encore et le temps où ne serons plus." Ce sont deux moments décisifs que la nuit nous rappelle.

 



 

la confiance qui se vit dans l'angoisse et la prière

Dans la traversée de l'épreuve, l'enjeu c'est la confiance. Avoir un cap. "La confiance suppose aussi de faire des choix." En qui et en quoi puis-je mettre ma confiance ? Qui est fiable ? Ou qu'est-ce qui est fiable dans ma vie ? "La confiance vient toucher des racines très profondes de notre être, en particulier la peur." Certes il y a des bonnes peurs, celles qui nous tiennent en alerte, mais il y a aussi des peurs qui paralysent. La confiance invite à dépasser les peurs. À les traverser. "Cette confiance, radicalement, je crois qu'elle est donnée au cœur même de l'angoisse la plus profonde, elle se vit dans l'angoisse et dans la prière."

 



 

Le paradoxe de l'Avent, où Dieu est là mais pas encore là

Après le temps de L'Avent, le temps de l'incarnation. Les textes de l'Avent sont centrés sur les naissances, en particulier les naissances miraculeuses dans l'Ancien testament. Celle de Jean-Baptiste par exemple, né d'Elisabeth, dont on disait qu'elle était stérile. Ces naissances miraculeuses, qui ont quelque chose de merveilleux, prépare celui qui vient "pour nous faire du bien : il a un beau projet de bonheur pour nous.

Ce temps de l'attente est un temps paradoxal. Où des choses sont en jeux, Dieu n'est pas encore là mais il est déjà là. De la même façon, quand certaines personnes nous semblent habitées par Dieu alors que nous le sentons moins présent. "L'Avent est le temps de la veille, où Dieu nous fait comprendre que tout compte."

 

Invités

  • Sr Marie-Hélène Robert , religieuse de l'institut missionnaire Notre-Dame des Apôtres, agrégée de lettres modernes, docteur en théologie, enseignante en missiologie à la faculté de théologie de l'université de Lyon (Ucly)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le vendredi à 23h et le samedi à 21h

L'émission de référence de RCF ! Un format court et quotidien, complété par une version intégrale le samedi, pour engager une réflexion spirituelle profonde et accessible, autour d'une thématique d'actualité.

Le présentateur

Véronique Alzieu

Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!