Vivre en temps de catastrophe, ce qu'en dit Simone Weil 2/2

Présentée par UA-151987

S'abonner à l'émission

Dialogue

lundi 8 février à 22h00

Durée émission : 25 min

Vivre en temps de catastrophe, ce qu'en dit Simone Weil 2/2

© Simone Weil en 1921.

Pascal David, à la lumière de la pensée de Simone Weil, nous donne des clés philosophiques pour transformer la crise actuelle et relancer notre capacité à vivre collectivement.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Depuis presque un an maintenant le monde est bouleversé par une pandémie incontrôlable. Comment trouver ou plutôt retrouver un art de vivre en cette période qui remet en question nos certitudes ? Le philosophe Pascal David, s'inspire du travail philosophique de Simone Weil dans son ouvrage "Un art de vivre par temps de catastrophe" et  propose un remède à la maladie de notre siècle : le déracinement, en transformant nos manières de penser et de vivre grâce à "l'engagement philosophique".
 

L'actualité à la lumière de Simone Weil

L'ouvrage de Pascal David est la suite de deux ouvrages inspirés de Simone Weil. Pour l'auteur "chacun de ces livres réponds à une urgence", le premier "Désarroi de notre temps : et autres fragments sur la guerre" a été écrit juste après les attentats terroristes de 2015 et le deuxième "Luttons pour la justice : manuel d'action politique" juste après les élections présidentielles. Dans son ouvrage "Un art de vivre par temps de catastrophe" l'auteur reste proche de la pensée de Simone Weil tout en allant vers d'autres thématiques plus personnelles comme l'écologie. Avec ses ouvrages l'auteur souhaite "transmettre les textes de Simone Weil et les transposer pour aujourd'hui".
 

Crises : réfléchir pour reconstruire

1943 et 2020, sont les deux dates qui introduisent la préface du livre de Pascal David. Elles sont significatives, selon lui, car elles marquent deux périodes de remise en question de l'organisation de la société, pendant la guerre en 1943 et face à la pandémie de Covid-19 en 2020. Le mot crise veut étymologiquement dire "un moment de jugement" en grec. Ces temps de suspensions, permettent de prendre du recul sur la société et d'entamer une reconstruction. "Une crise peut avoir un rôle positif dans la mesure où une crise peut être une crise de croissance, une crise vitale, un moment où l'on peut repartir et relancer notre capacité à vivre personnellement et collectivement" pour Pascal David.

 

 

"Une crise peut être un moment où l'on peut repartir et relancer notre capacité à vivre personnellement et collectivement."

 

Ouvrir d'autres possibles grâce à la philosophie

"Je crois que nous vivons une époque où il nous faut tout remettre en question, il nous faut repenser ce que nous appelons le progrès, ce que nous appelons la croissance, le capital, où ce que nous entendons par le mot nature" affirme Pascal David. Pour cela il faut transformer nos manières de penser et nos manières de vivre. Le philosophe a un rôle particulier à endosser, selon Pascal David, car c'est celui qui questionne et qui élabore des concepts, celui "qui donne prise sur l'expérience, qui éclaire l'expérience.
Pour l'auteur, depuis trente ans un écart s'est creusé entre ce qu'il appelle"les philosophes médiatiques" et les philosophes d'élaboration de concepts comme Bruno Latour ou François Julien, qui partent de leurs travaux de recherche pour apporter des réponses contrairement aux philosophes médiatiques qui réagissent à une actualité en enfermant parfois une réflexion galvaudée.

 

Invités

  • Pascal David, Philosophe

Les dernières émissions

L'émission

Le lundi à 22h et le samedi à 15h

Mieux comprendre le monde, dans lequel nous sommes invités à vivre en chrétiens, grâce aux travaux des historiens, des sociologues et des artistes ainsi qu’à travers la réflexion philosophique. C'est ce que vous proposent Monserrata Vidal et Sarah Brunel.  

Le présentateur

Monserrata Vidal

Professeure agrégée de Lettres, Monserrata a longtemps œuvré auprès de lycéens qui  croyaient parfois la culture ennuyeuse. Aujourd’hui sur RCF, elle partage avec les auditeurs histoire, sciences humaines, spiritualité, littérature, dans un questionnement avec les auteurs et les œuvres, de manière sérieuse, mais aussi joyeuse.