Aline César, metteur en scène et historienne

Présentée par UA-170147

S'abonner à l'émission

TOut DOux

mercredi 7 avril à 17h03

Durée émission : 57 min

Aline César, metteur en scène et historienne

© Zefbureau

Un prince noir devenu esclave qui rencontre une jeune auteure anglaise qui va raconter son histoire. C'est "Oroonoko", inspiré du roman humaniste d'Aphra Behn et mis en scène par Aline César. A cette occasion, retour sur le parcours d'une artiste engagée sur fond de musique pop !

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Autrice, metteuse en scène, historienne de formation et chargée de cours à l'Institut d'Etudes Théâtrales de Paris III Sorbonne Nouvelle, Aline César a continué en parallèle la recherche universitaire sous la direction de Josette Féral en s'intéressant en particulier au rapport entre réel et fiction. En 2004, elle fonde la Compagnie Asphalte une compagnie à l'identité urbaine. Elle y développe un répertoire résolument contemporain avec des inédits et des adaptations. 
 

Son théâtre est aussi musical : elle mène une recherche esthétique sur de nouvelles manières d'intriquer le théâtre et la musique et ses spectacles creusent les liens entre le mot, le corps et la musique. Elle écrit et met en scène dix spectacles et déploie pendant plusieurs années un cycle sur les enjeux d'inégalités sociales et de genre avec le spectacle emblématique de la compagnie Aide-toi le ciel sur l'imaginaire de la ville et le destin sociale avec Trouble dans la représentation – fictions 1 à 8, montage fantaisiste sur le genre et les inégalités femmes-hommes.

A partir de 2013 elle commence le « Projet Aphra Behn » en allant à la rencontre de son œuvre et de sa vie par l'écriture.À Elle développe un triptyque traversé par des interrogations communes : la place d'une artiste femme, libre et contestataire,la révolte et le basculement vers une société réactionnaire. Aphra Behn, Punk and Poetess est le premier volet, suivi d'Oroonoko, le prince esclave, inspiré du roman éponyme de Behn. Un travail d'écriture autour de la poétesse et dramaturge anglaise Aphra Behn (1640-1689), figure contestataire et féministe avant l'heure, qui fut l'une des premières écrivaines à vivre de sa plume et à s'imposer sur la scène théâtrale londonienne.  Le dernier opus, Le troisième soir, est une fiction sur la réaction et la transgression qui nous plonge dans les dix dernières années de la vie de l'écrivaine.

Oroonoko, le prince esclave : Oroonoko est un jeune prince africain, trahi et vendu comme esclave au Surinam. Aphra Behn est une jeune écrivaine anglaise, éprise de liberté et de justice. Au cours de son séjour au Surinam dans les années 1660, elle se lie

d’amitié avec lui et nous rapporte l’histoire de ce prince esclave. 

Inspiré de son récit, le spectacle d'Alice César nous transporte des côtes africaines de Cormantine jusqu’au Surinam, alors colonie anglaise, et fait se rencontrer Européens, Africains et Indiens d’Amazonie. Sur scène, quatre comédiens accompagnés d’un musicien racontent, rejouent et chantent cette épopée qui traverse des questions qui nous sont proches : l’exil, la révolte, l’injustice, la confrontation à l’autre et la rencontre des cultures.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 17h03

Et si on prenait une heure pour se faire du bien à l’heure de pointe ? C’est ce que vous propose RCF dans cette toute nouvelle émission. Des invités de marque vous partagent à la fois leurs projets et ce qui les inspire pour vivre au jour le jour. Des chroniqueurs vous donnent des conseils mieux vivre, famille et culture. Une heure de bonne humeur, de bonnes idées, de musique et d’un peu de douceur pour vous accompagner dans le tempo effréné du quotidien.

Le présentateur

Vincent Belotti

Ado, Vincent écoutait dans son lit les voix de la nuit, espérant un jour passer de l’autre côté du transistor. Après avoir couvert l’actualité pour RCF Haute-Savoie puis RCF Lyon, il a animé A votre service puis Ca va mieux en le disant. Avec C’est aussi de l’info une nouvelle aventure commence. Mais il n’abandonne pas sa collection d’appareils de TSF des années 30 à 50.