Laure et Florent Manaudou

S'abonner à l'émission

Stars d'ici

lundi 18 juillet 2016 à 11h00

Durée émission : 4 min

Stars d'ici

A eux deux, ils totalisent, 2 médailles d'or aux jeux olympiques, 10 titres de champions du monde, 29 titres de champions d'europe, et 80 titres de champions de france. Jean-Yves Baxter, a retrouvé des traces de leurs arrières grands parents à Romans et Valence.

La semaine prochaine Jean-Yves Baxter s'est interessé à Niels Tavernier.

Laure et Florent Manaudou A eux deux, ils totalisent deux médailles d'or aux Jeux olympiques, dix titres de champions du monde, vingt-neuf titres de champions d'Europe et quatre-vingt titres de champions de France ! Ce palmarès unique dans le sport français est le privilège de Laure et Florent Manaudou. Si on ajoute à cela qu'ils ont tous les deux été entraîné par leur frère aîné, Nicolas, que leur père, Jean-Luc Manaudou, était joueur et entraîneur de handball et que leur mère, Olga Schippers, d'origine néerlandaise, pratiquait le badminton, nous avons toutes les raisons d'être impatient de voir la descendance à l'oeuvre. En attendant, intéressons-nous à leur ascendance. Et là aussi, ils n'ont pas fini de nous surprendre avec toute une collection d'ancêtres drômois tous plus intéressants les uns que les autres. On les trouve en passant par Odette Sénac, la grand-mère paternelle de Laure et Florent, qui est née à Lyon en 1926. Sa mère, Juliette Marie Louis Roche était une couturière puis une employée de la SNCF native de Valence. Le père cette dernière, Jules Henri Roche, est né le 14 février 1880 à Romans et était luimême employé des chemins de fer, et sa mère, Louise Marie Richaud, est née le 24 août 1882 à Loriol. En remontant d'une génération, nous trouvons, d'un côté, Jean-Pierre Roche, né en 1844 à Livron où il était cultivateur puis agent de police à Romans et enfin, meunier à Bourg-lès-Valence, et Rosalie Léonie Defaisse, née en 1851 à Livron, et de l'autre côté, Napoléon Richaud, né en 1844 à Saillans où il était domestique et Noémie Philomène Chazal, née en 1842 à Alixan où elle était aussi domestique. On voit bien qu'à la fin du 19è siècle, les ancêtres de Laure et Florent Manaudou étaient dispersés dans la Drôme. Les trois foyers les plus importants étaient Livron où nous trouvons des Roche, des Defaisse, des Devoulas, des Chastan, des Prat, des Gasquet, à Crest où nous trouvons des Pourtier, des Béranger, des Genin, des Barnier, des Tournaire, des Defauries, et à Aouste où nous trouvons des Richaud, des Monteillet, des Reynaud, des Thomas, des Rey, des Robin. Mais plusieurs autres villes ont aussi accueilli leurs ancêtres comme Grâne où nous trouvons des Eymieu et des Pons, Divajeu où nous trouvons des Portier et des Hours, Saou où nous trouvons des Richaud et des Rey, Die où nous trouvons des Defaisse et des Mansy, et encore d'autres villes : Alixan, Allex, Bourg-lès-Valence, Etoile, Eurre, Mirabel-et-Blacons, Piégros-la-Clastre, Romans-sur-Isère, Sainte-Eulalie-enRoyans, Valence. Finalement, on constate que les ancêtres de Laure et Florent Manaudou étaient très mobiles ce qui n'était quand même pas très courant dans les temps anciens. Au point de vue de la situation sociale, ils étaient cultivateurs et travailleurs de terre mais nous trouvons aussi un cardeur (c'est une personne qui démêlait la laine), un maçon et un ouvrier horloger. Il faut remonter loin dans l'arbre généalogique pour trouver des personnes ayant un statut social plus élevé avec Isaac Tournaire qui était tailleur d'habits à Crest au milieu de 17è siècle et dont une fille, Laurence, épousa Antoine Mansy, un marchand drapier de la ville.

Les dernières émissions

L'émission

Le lundi à 11h et le samedi à 8h35

Manaudou, Renaud, Daniel Craig.... De nombreuses personnalités du monde entier ont des origines en Drôme et en Ardèche, le saviez vous ? Jean Yves Baxter est généalogiste et il a retrouvé des petits secrets dans les arbres généalogiques qu'il a bien voulu partager avec nous....