Des bâtisseurs d'espoir à Madagascar (1/3) Jean-Yves Lhomme, prêtre missionnaire

Présentée par UA-38691

S'abonner à l'émission

Contre courant

lundi 17 août à 13h30

Durée émission : 25 min

Des bâtisseurs d'espoir à Madagascar (1/3) Jean-Yves Lhomme, prêtre missionnaire

© 2019 RCF - Jean-Yves Lhomme, Madagascar

Alors que Madagascar s'enfonce depuis 50 ans dans la pauvreté à cause d'une mauvaise gouvernance gangrenée par une corruption généralisée, des hommes refusent cette fatalité.Le Père Jean Yves Lhomme, prêtre des Missions Etrangères de Paris est l'un d'entre eux. Depuis 10 ans il se bat pour faire sortir de terre ce qui sera le plus moderne hôpital de la région de Manajanry au sur est de Madagascar. Une région où il n'existe aujourd’hui qu'un hôpital d'état de 60 lits pour 1 million d'habitants. Ce nouvel hôpital St Anne aura pour vocation d'accueillir les plus pauvres, souvent exclus des soins modernes. Rencontre avec un homme dont la persévérance face aux difficultés de tous ordre est impressionnante .

Mananjary est une ville d'environ quarante mille habitants, au sud-est de l'île de Madagascar. Très touchée par la pauvreté, elle manque de lieux de soins pour sa population : dans la région, on ne compte qu'un seul hôpital de soixante lits pour un million d'habitants.

Le Père Jean-Yves Lhomme, des Missions Etrangères de Paris, s'est lancé dans une entreprise impressionnante : faire sortir de terre un nouvel hôpital, à cinq kilomètres de Mananjary. Ainsi, en cas de montée des eaux, les bâtiments seront à l'abri. Ce sont des pavillons, et non une immense bâtisse : une façon de protéger la construction des conséquences des cyclones, des pluies diluviennes. Sans oublier la difficulté qu'il y aurait à entretenir régulièrement des ascenseurs... 

Accompagner dans la durée

L'évêque José Alfredo insiste sur l'idée de "défi", lorsqu'il évoque la santé locale. "Il faut enlever le tabou d'avoir peur de venir se soigner". Les personnes, en effet, se tournent encore vers le guérisseur traditionnel en cas de maladie. 

"Ce n'est pas parce que c'est un hôpital pour les pauvres que ce doit être un pauvre hôpital"

Les pathologies dominantes demeurent le paludisme et les infections respiratoires, dans cette région au climat chaud et humide. L'Etat ne pouvant assurer tout le système de santé sur l'île, cet hôpital est une réponse pour accompagner les populations dans la durée. Sa construction et son fonctionnement répondent à des normes occidentales. Et le Père Lhomme rappelle que l'hôpital "doit durer dans le temps, pour les décennies à venir".

La passion à l'origine de la persévérance

"Il n’y avait aucune possibilité de faire ce projet sans l’accompagnement de la Divine Providence en qui j’ai une confiance indéfectible".

Le premier coup de pioche de l'hôpital a été donné en 2007. Qu'est-ce qui, alors, a permis au prêtre de tenir? "Je suis sensible à la détresse humaine, j'ai été confronté à beaucoup de demandes de la part de gens qui n'avaient plus personne vers qui se tourner. Il faut de la foi et du courage, mais surtout beaucoup de patience. Rien ne se fait en un jour dans ce pays. J’ai un côté un peu passionnel aussi. S’il n’y a pas de passion, on ne peut pas y arriver".

La prière permet au Père Lhomme de tenir, puisqu'il n'a guère le temps de tenir une paroisse ! Mais, au volant de son camion, il prie, pense et glorifie Dieu. Cet hôpital, dit-il, est un "miracle d'amour et de solidarité". 
 

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 13h30 et le dimanche à 16h30

Des reportages hebdomadaires qui ouvrent une fenêtre sur le monde en partant à la rencontre d'hommes et de femmes d'ici et d'ailleurs.

Le présentateur

Thierry Lyonnet

Rédacteur en chef du Service « Foi et Culture », Thierry met son insatiable curiosité au service de RCF depuis 1990. Spiritualité, art, voyages, solidarité et surtout rencontres, qu’il aime partager avec les auditeurs. Depuis l’enfance, il est fasciné par la richesse de la différence…et cette fascination ne cesse de croître!