Le processus de cicatrisation

Présentée par

S'abonner à l'émission

Dis, pourquoi?

mardi 26 mars à 12h09

Durée émission : 5 min

Le processus de cicatrisation

© illus.

La cicatrisation est un phénomène banal de notre quotidien, pourtant c'est un processus bien plus complexe que nous explique Marieke Morel au micro de Marie Leynaud.

Qui ne s'est jamais blessé ? et surtout qui n'a jamais eu de cicatrises ? la cicatrisation, un phénomène assez banal, mais qui est tout de même complexe. 

La cicatrisation se fait en trois étapes. La première est la phase hémorragique, où la plaie va saigner avant de former un caillot sanguin. La seconde est la phase inflammatoire pendant laquelle des cellules viennent envahir le caillot pour nettoyer les cellules mortes. La dernière étape est une phase de régénération où l'épiderme et le derme viennent s'installer sur le caillot.

Mais ce nouveau tissu n'est pas le même que le tissu de départ. Il n'est pas organisé de la même manière, puisque les cellules ont réagi en urgence. Ainsi pendant des mois, des années ce nouveau tissu tente de ressembler au tissu originel. 

Enfin, plusieurs facteurs facilitent la cicatrisation, à commencer par l'âge. Les cellules d'enfants se régénèrent plus vite. Il existe aussi des aliments qui aident ce processus. La vitamine C contenue dans les agrumes, les kiwis ou encore les poivrons vont apporter des protéines aux cellules de la peau. 

Invités

  • Marieke Morel, Chargée de communication au CNRS AURA

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 12h10

Chaque semaine sur RCF, des spécialistes du Planétarium de Vaulx-en-Velin, du CNRS, de l'école centrale de Lyon et de l’Observatoire de Lyon questionnent et explorent notre univers.

Le présentateur

Marie Leynaud

Diplômée de l’école de journalisme ISCPA Lyon en 2013, elle assure depuis un an les remplacements au journal local de RCF Lyon, et travaille également pour la chaîne TLM.  Attachée à la vie provinciale et particulièrement aux « Lyonnaiseries », son métier lui permet d’être toujours plus proche de celles et ceux qui font vivre le patrimoine.