Maria Montessori, une pédagogue visionnaire (2/2)

Présentée par UA-20250

S'abonner à l'émission

Dialogue

lundi 21 septembre à 22h00

Durée émission : 25 min

Maria Montessori, une pédagogue visionnaire (2/2)

© Wikimédia Commons - Maria Montessori

Avec Maria Montessori, c'est à une pédagogue visionnaire que nous avons affaire. Fondée sur la liberté et le plaisir d'apprendre, sa pédagogie va bien au delà : elle apprend à être libre.

Maria Montessori (1870-1952) fut l'une des premières femmes médecin d'Italie. Passionnée de recherche en psychiatrie, anthropologie, biologie, elle fut la créatrice d'une toute nouvelle forme de pédagogie qui porte désormais son nom et compte des milliers d'écoles dans le monde : la pédagogie Montessori. Françoise Néri dirige l'école Montessori de Lyon. "J'ai découvert la pédagogie Montessori par le livre "L'Enfant". Maria Montessori y explique comment développer de façon harmonieuse un être humain pacifié." Maria Montessori, qui a traversé les deux guerres mondiales, a placé la paix au cœur de sa pensée. Dans sa pédagogie réside le désir de construire un homme nouveau.

 

"Libérez le potentiel de l'enfant et vous transformerez le monde"

 

Observer et tester par l'expérience

Maria Montessori est, comme on l'a vu, d'abord une scientifique. Aussi, elle part de ses observations pour en tirer une méthode. "À l'hôpital, elle vit des enfants qui jouaient avec des miettes de pain, n'ayant rien d'autre sous la main. Cela va la toucher. Puis, à Rome, on lui confie une mission : s'occuper des gamins des rues livrés à eux-mêmes dans le quartier de la gare. Elle en fait un laboratoire."

Elle observe, écoute, s'attache à analyser les réactions des enfants. En Inde ensuite, elle s'occupe de petits enfants, qui... grandissent. Elle élabore donc une pédagogie pour les plus âgés, les 6-12 ans.

 

Un cadre dans lequel exercer sa liberté

Tous les enfants n'ont pas forcément les mêmes besoins au même moment. L'adulte doit être présent pour l'aider, cependant, il est nécessaire que l'enfant progresse à son rythme, selon les "périodes sensibles" conceptualisées par Maria Montessori. "Les éducateurs préparent donc un environnement, minutieusement, dans lequel on ne place pas n'importe quoi. L'enfant y sera libre, mais responsable". 

Les enfants ont à leur disposition du matériel dont les composantes n'existent qu'en un seul exemplaire. "Cela leur apprend à partager, et à respecter l'autre. Ils doivent respecter le désir de leur camarade, ils apprennent à patienter". 

 

Le respect de l'individu au service du collectif

"On ne veut pas que tout le monde soit coulé dans le même moule", ajoute Françoise Néri. L'école Montessori est une école où chaque individu est respecté dans ses caractéristiques personnelles. Une fois qu'il est construit, il peut travailler avec les autres de manière pacifiée. "Ce n'est pas de l'individualisme, mais une construction personnelle qui permet une collaboration." 

 

Invités

  • Françoise Néri, fondatrice et directrice de l'école Montessori de Lyon

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le lundi à 22h et le samedi à 15h

Mieux comprendre le monde, dans lequel nous sommes invités à vivre en chrétiens, grâce aux travaux des historiens, des sociologues et des artistes ainsi qu’à travers la réflexion philosophique. C'est ce que vous proposent Monserrata Vidal et Sarah Brunel.  

Le présentateur

Monserrata Vidal

Professeure agrégée de Lettres, Monserrata a longtemps œuvré auprès de lycéens qui  croyaient parfois la culture ennuyeuse. Aujourd’hui sur RCF, elle partage avec les auditeurs histoire, sciences humaines, spiritualité, littérature, dans un questionnement avec les auteurs et les œuvres, de manière sérieuse, mais aussi joyeuse.