Prendre soin des couples confrontés à l'infertilité

Présentée par UA-179621

S'abonner à l'émission

Je pense donc j'agis

mercredi 9 juin à 10h00

Durée émission : 55 min

Prendre soin des couples confrontés à l'infertilité

© Free-Photos de Pixabay

Alors que l'infertilité devient un enjeu de santé publique, des associations se mobilisent en France pour accompagner des couples en souffrance et pour accueillir leurs témoignages.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

L'infertilité, une épreuve pour de nombreux couples

L'infertilité touche près d’un couple sur six en France. Pourtant, le sujet reste tabou, comme le souligne Florence Pasquier-Desvignes, animatrice du groupe de parole pour les couples en espérance d’enfant et conseillère conjugale à la maison Familya : "c’est complètement tabou, les couples se sentent seuls, ils n’en parlent pas {...} parfois le regard des autres peut-être difficile". Mathilde et Enguerran Petit, responsables de l’initiative Esperanza couples, ont eux aussi ressenti ce silence autour de l'infertilité : "on n’ose pas en parler à ses proches, il faut du temps pour en parler au début, c’est un sujet tabou même au sein du couple".  
 

Seul dans l’attente, seul face à la souffrance

Ce tabou de l'infertilité s’accompagne bien souvent d'un sentiment de solitude et d’une longue attente pour les couples qui en souffrent. Marie, une auditrice de RCF, a souhaité partager son vécu avec les auditeurs : "c’est très dur d’espérer un enfant, mais attendre, c’est tout aussi dur". Une véritable épreuve pour les couples qui parfois préfèrent se terrer dans le silence et la solitude. Une mauvaise solution pour Mathilde Petit : "ne pas se sentir seul c’est important, car on ne l’est pas. On vit une épreuve et on peut, si on le souhaite, en parler". Un constat partagé par Florence Pasquier-Desvignes : "le risque, c’est de se renfermer sur soi-même". S’il existe des solutions d’accompagnement, elles sont trop peu nombreuses, déplore la conseillère conjugale : "En France, il n’y a pas assez d’actions et de moyens pour accompagner les couples qui souffrent". Pourtant, toujours selon elle, la demande d’aide est importante. 
 

La discussion comme clé

La parole et l’écoute comme porte de sortie, c’est la solution plébiscitée par Mathilde et Enguerran Petit qui organisent des week-ends où se retrouvent plusieurs couples infertiles. L’occasion pour eux de parler de leurs ressentiments, de leurs peurs, de leurs doutes, mais surtout de partager leurs expériences. Florence Pasquier-Desvignes accompagne, elle aussi, des couples qui n'arrivent pas à avoir un enfant : "c’est un pari d’oser rejoindre les groupes de parole, mais ça fait énormément de bien d’en parler {…} N’hésitez pas à chercher de l’aide“. Le mot de la fin revient à Mathilde et Enguerran Petit : "vous n’êtes pas seuls, il existe des endroits où l’on peut en parler et partager {…} on a des moments de tristesse, de pleurs, mais c’est normal. Et dans la souffrance, on peut aussi trouver du bonheur et de la joie".

Invités

  • Florence Pasquier-Desvignes, animatrice du groupe de parole pour les couples en espérance d'enfant et conseillère conjugale à la Maison Familya de Lyon

  • Mathilde et Enguerran Petit, responsables de l'initiative Esperanza Couples

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 9h03

Cette émission interactive de deux heures est une double invitation à la réflexion ET à l’action. Une heure pour réfléchir, creuser une question et prendre du recul sur l’actualité avec des invités interviewés par les rédacteurs en chef RCF. Une heure pour agir, avec les témoignages d’acteurs de terrain et les auditeurs, pour se mettre en mouvement et s’engager ensemble dans la construction du monde de demain. Intervenez en direct à l'antenne au 04.72.38.20.23 ou écrivez-nous à : direct@rcf.fr

Le présentateur

Melchior Gormand

C'est à l'adolescence que Melchior Gormand se découvre une passion pour la radio. Pour cette saison 2020-2021, il vous accompagne chaque matin entre 9h et 11h dans l'émission interactive "Je pense donc j'agis".