La biodiversité au cœur de la crise du Covid-19

Présentée par UA-120082

S'abonner à l'émission

Commune Planète

vendredi 24 avril à 17h03

Durée émission : 55 min

Commune Planète

© NICOLAS TUCAT / AFP - 19/03/2020 : bannière accrochée à un balcon dans la ville de Bordeaux

Le virus responsable du Covid-19 a très probablement été transmis à l'homme par l'animal. Si ce n'est pas nouveau, cela arrive de plus en plus fréquemment. Pourquoi? Comment éviter cela?

Depuis quelques semaines, nombre d’entre nous avons découvert un animal méconnu : le pangolin. Les scientifiques qui étudient l’origine de la pandémie en cours, estiment qu’il est fort possible que le virus ait été transmis aux humains par ce mammifère nocturne discret, qui vit dans la savane et la forêt, en Afrique et en Asie. Ce mammifère nous intéressait très peu jusqu’à présent bien que sa survie soit menacée par le braconnage. 

Philippe Grandcolas est écologue, il dirige l’institut de Systématique évolution biodiversité, un laboratoire commun du CNRS, du Muséum national d'Histoire naturelle, de Sorbonne Université, de l’École pratique des hautes études et de l'Université des Antilles. Il est aussi conseiller scientifique de la Fondation pour la recherche sur la biodiversité

Que sait-on de la responsabilité du pangolin dans la transmission du virus SARS COV2 et de manière plus globale de la manière dont ce virus a contaminé les humains ? Est-on certain de l’origine animale du virus ? Comment un virus peut-il franchir la barrière des espèces ? Philippe Grandcolas répond à toutes ces questions et évoque les autres zoonoses connues -une zoonose étant une maladie transmise d'un animal à l'être humain- : la peste, Ebola mais aussi le sida ou la maladie de Lyme et bien d'autres.

Philippe Grandcolas explique que, si ces zoonoses existent depuis les origines de l'humanité, et en particulier depuis la domestication des animaux, elles ont pris aujourd'hui des proportions plus importantes. Pour lui et pour les spécialistes de ces questions, cette amplification est incontestablement causée par nos modes de vie et notamment par la pression que nous exerçons sur les milieux naturels. 

La préservation des milieux naturels et de la biodiversité est donc une urgence absolue, autant que la lutte contre le réchauffement climatique même si cet enjeu a été moins médiatiés jusqu'à présent. Pour l'écoloque, il est donc essentiel de saisir l'opportunité de cette crise pour repenser notre relation au reste du vivant et réfléchir à une réforme en rofondeur de nos sociétés et de nos modes de vie. 

 

Invités

  • Philippe Grandcolas, écologue (CNRS - Museum d'histoire naturelle)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le dimanche à 19h

Commune Planète, c'est le magazine de l'écologie sur RCF. Une émission joyeuse et pleine d'espérance, qui apporte un regard lucide sur les questions humaines et environnementales. Bref, une émission d'écologie intégrale dans la lignée de l'encyclique Laudato Si'.

Le présentateur

Anne Kerléo

Journaliste de formation, Anne est passionnée de reportage, au coin de la rue ou à l'autre bout du monde. Rédactrice en chef "opérations spéciales" RCF, elle a pour mission de préparer et de coordonner la couverture d'événements grands ou petits et l'organisation d'émission hors des studios. Lyonnaise d'adoption, elle ne s'éloigne jamais longtemps de la Bretagne de ses origines.