La même eau qui coulait dans la gorge des dinosaures...

Présentée par UA-127005

S'abonner à l'émission

Contemplation

vendredi 26 juin à 17h28

Durée émission : 2 min

La même eau qui coulait dans la gorge des dinosaures...

© Yoann Boyer on Unsplash

L'eau est un bien commun. C'est ce que nous rappelle Eric de Kermel en contemplant la nature, installé dans un hamac à l'ombre d'un chêne

00:00

00:00

Contemplation, une chronique de l'émission Commune Planète - Retrouvez cette chronique dans l'émission Commune Planète du 26 juin, sur le thème "Quand les citoyens font la loi pour sauver la planète".
> Écouter l'émission

 

C’est l’été.
À l’ombre du grand chêne j’ai tendu un hamac.
C’est le lieu de la sieste, de la méditation, de l’écriture.
Comme il est à distance de la maison, c’est également un endroit privilégié pour observer ces compagnons ailés qui viennent se poser dans les branches de l’arbre ou qui animent le paysage.

Dans la forêt toute proche, le coucou tente de couvrir le chant du loriot.
Avez-vous déjà entendu un loriot ? Il est au jour ce que le rossignol est à la nuit.
Rond comme une caresse, créatif comme un jeune étudiant des beaux arts, le chant du loriot déchire les habits noirs de la tristesse.
Je vois les lézards se glissent au pied des touffes roses du thym.
Les iris sauvages nous avaient prédit un beau printemps mais, avec l’explosion des genêts, c’est de l’odeur du miel que les jours prennent le goût.

"Où sont passés les hommes et les femmes ?" chuchotent les mésanges aux pinsons. "Tu peux chanter plus fort  répond l’un d’eux,  ils sont dans leurs nids et sortent bien peu."
J’ai surpris cet échange alors que je préparais cette chronique à l’ombre d’un chêne.

J’habite sur cette île de garrigues où tout me rappelle que je ne suis que l’hôte du reste du temps, passager éphémère qui, à son tour, boit un peu de l’eau de la planète bleue.
Ont-ils conscience la mésange et le pinson que nous buvons de la même eau ?
Que peut-être l’ont-ils bue avant moi, de même que la girafe kenyane ou le loup des steppes mongoles ?
Et l’homme blanc de la ville, la femme berbère du désert, ont-ils conscience qu’ils boivent l’un et l’autre l’eau que boira ensuite une girafe, une plante ou un autre homme, moine tibétain ou garagiste américain ?

L’eau bue et re-bue des millions de fois à travers la planète est, depuis toujours,  la même eau.
La même que celle qui coulait dans la gorge des dinosaures il y a longtemps déjà.
On appelle cela un bien commun.

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 17h28

"Contemplation" : parce qu’on a envie de protéger ce qui est beau, quatre chroniqueurs se relaient pour livrer leur regard contemplatif sur la nature, sur l’homme, sur les relations des hommes avec la nature et entre eux. Ils proposent en alternance un billet ancré dans leur expérience personnelle de contemplation du monde. - Christine Simon, auteure du livre "Par les rues - Vagabondages à Lille" (éd. L'Harmattan, 2016) et du blog Par rues et par vies - François Mandil, écologiste, auteur du blog Les racines du Ciel - Éric de Kermel, directeur de la rédaction de Terre sauvage et écrivain - Sœur Anne, moniale cistercienne de l'abbaye Sainte-Marie de Boulaur "Contemplation" est une chronique de l'émission Commune Planète, l'émission de RCF sur l'écologie

Le présentateur

Éric de Kermel

Chroniqueur sur RCF, Éric de Kermel est directeur de la rédaction de Terre sauvage et écrivain.