La vie qui se danse, avec Nawal Lagraa

Présentée par UA-174273

S'abonner à l'émission

TOut DOux

vendredi 30 avril à 17h03

Durée émission : 57 min

La vie qui se danse, avec Nawal Lagraa

© Charles Henri Frizon

Avec son mari Abou et la compagnie "La Baraka", Nawal Lagraa s'est imposée comme l'une des grandes chorégraphes contemporaines. "Un travail d'orfèvre sur les corps" qu'elle a aujourd'hui tenu à transmettre. Retour sur un parcours aux rythmes métissés.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

SI Nawal & Abou Lagraa ont décidé de codiriger La Baraka & La Chapelle depuis 2018 c'est pour suivre chacun son chemin : plus ascendant plus mature chez Abou Lagraa qui a eu un parcours fulgurant dans la danse contemporaine et s’est très vite tourné vers la chorégraphie. Le cheminement de Nawal Lagraa Aït Benalla a été différent : d’abord celui d’une magnifique et prometteuse chorégraphe pleinement habitée par la nécessité de créer pour lever les blocages de notre société. Elle se sert de la discipline que la danse demande pour mettre cette exigence au service des autres, aider chacun et chacune à s’émanciper et à sortir de sa condition.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 17h03

Et si on prenait une heure pour se faire du bien à l’heure de pointe ? C’est ce que vous propose RCF dans cette toute nouvelle émission. Des invités de marque vous partagent à la fois leurs projets et ce qui les inspire pour vivre au jour le jour. Des chroniqueurs vous donnent des conseils mieux vivre, famille et culture. Une heure de bonne humeur, de bonnes idées, de musique et d’un peu de douceur pour vous accompagner dans le tempo effréné du quotidien.

Le présentateur

Vincent Belotti

Ado, Vincent écoutait dans son lit les voix de la nuit, espérant un jour passer de l’autre côté du transistor. Après avoir couvert l’actualité pour RCF Haute-Savoie puis RCF Lyon, il a animé A votre service puis Ca va mieux en le disant. Avec C’est aussi de l’info une nouvelle aventure commence. Mais il n’abandonne pas sa collection d’appareils de TSF des années 30 à 50.