Les écrans : quels risques pour les tout-petits

Présentée par

S'abonner à l'émission

A Propos...

mardi 11 juin à 19h30

Durée émission : 57 min

Les écrans : quels risques pour les tout-petits

© @Paris Match

Les écrans envahissent notre environnement, modifient notre relation au monde, au savoir… Faut-il s'en inquiéter, et dans quelle mesure, pour nous mêmes et surtout nos enfants?

00:00

00:00

Entre 0 et 3 ans, la plasticité cérébrale est optimale, donc c'est un âge critique. D'emblée, le temps d'avant la naissance et juste arès la naissance sont des périodes fondamentales pour la mise en place des inter-relations avec le bébé, essentielles pour son développement: il a besoin qu'on le touche, q'on lui parle, qu'on lui prête attention... Toute chose que ne permettent  pas les ecrans. Les enfants sont tres acteurs, ils échangent beaucoup par le regard, ce qui demande aux parents de beaucoup regarder leur enfant et d'être disponible.         Des les premières minutes après sa naissance, l'enfant a besoin du regard car c'est la brillance des regards qu'il voit en premier, du son de la voix de sa mère qui fait le lien avec sa vie in utero. Or des études ont montré que les enfants se trouvent maintenant davantage face aux écrans des smartphones, ce qui les prive de ces inter-relations essentielles.

 La révolution est l'arrivée du smartphone. Jusqu'a 1 an l'enfant vit dans un bain d'ecran, sans y être lui même acteur. Donner le biberon c'est donner de la nourriture mais c'est aussi vivre des émotions avec lui. Regarder un téléphone à ce moment là, c'est lui  faire ingurgiter avec son biberon les émotions parfois violentes que ressent la mère face à son ecran. Apres 1 an, il devient acteur.  Compte tenu du caractère très intuitif des smartphones: il est capable d'obtenir des images en jouant avec. Il faut donc exclure pour les parents tout contact avec leur smartphone lorsqu'ils s'occupent de leurs enfants pour respecter l'interaction qu'il vit avec l'enfant et le plaisir de l'enant partagé avec son parent.

Si les parents sont pris par leur Smartphone, l'enfant abandonnera toute tentative de communication et se repliera sur lui meme à moins qu'il ne manifacte son désarroi par des pleurs, une intense agitation, beaucoup d'instabilité , qui sont des formes d'appel de l'enfant. On se rend compte que si l'on aide  les parent a sortir de l'addiction , l'enfant sortira tres rapidement de son enfermement. 

Là où un enfant est en train de jouer, ii ne faut pas d'écran de télé allumé. Leur présence  a un effet négatif sur la capacité de jeu de l'enfant.  Avant 3 ans la télé est négative car elle met l'enfant en situation de passivité et donc inhibe son développement cognitif. Idée reçue: la télé n'apprend pas a parler!

Pour protéger les plus petits de la surexpostion , Il est donc important de définir la place des ecrans dans la maison,  des temps d'écran pour les plus grands hors de la présence des tout-petits. C'est un travail d'accompagnement familal à mener. Les écrans sont des outils de travail, mais il faut d'abord se construire dans un monde causal, temporel, de relation d'interaction  et d'émotion avant de réussir à savoir gérer des écrans  

Pour en savoir plus consulter le site de L' A.P.O.H.   et écouter la journée de Kevin dans 4 pas de Sabine Duflo   youtu.be/OVht9ZP-tT4 
 

Invités

  • Michel Fruitet, pédopsychiatre

  • Clemantine Trinquesse, orthophoniste, présidente de A.P.O.H..

  • Antoine Tabard, secrétaire général, CTA Toulouse

Les dernières émissions

L'émission

Tous les mardis à 19h30

A propos , la table ronde en direct du mardi soir cerne des sujets de société, d’actualité, culture, santé. Régine Acquier et ses invités vous permettent de découvrir les acteurs de proximité, leur action, l’aide que vous pouvez trouver. Cette émission en direct est interactive si vous le souhaitez: avant l'émission écrivez apropos@rcf.fr, pendant l'émission posez vos questions par téléphone 04 67 55 85 50, réagissez sur les réseaux sociaux @rcfapropos

Le présentateur

Régine Acquier