Chérir ses souvenirs, secret de pensée positive

Présentée par

S'abonner à l'émission

La Vie est un Art

lundi 5 mars à 22h00

Durée émission : 25 min

Chérir ses souvenirs, secret de pensée positive

© Roman Kraft / Unsplash - "Les connaissances scientifiques sur la mémoire nous montrent qu'elle est malléable, reconstructive"

Et si on pouvait faire qu'un souvenir, même négatif, nous rende heureux? La mémoire est malléable, comme le montre la science, elle ne fait pas qu'enregistrer un fait, elle le transforme.

"Ce que l'on a vécu est encore présent en nous." Yves-Alexandre Thalmann, auteur de "On a toujours une seconde chance d'être heureux" (éd. Odile Jacob), propose une autre approche de la pensée positive. Au lieu de dire qu'il n'y a que le moment présent pour nous permettre de trouver le bonheur, il montre comment notre mémoire et les souvenirs que l'on se fait, peuvent nous rendre heureux.
 

"Les connaissances scientifiques sur la mémoire nous montrent qu'elle est malléable, reconstructive, qu'elle ne fait pas qu'enregistrer de l'information, elle la retravaille"

 

Ces souvenirs qui rendent heureux

Yves-Alexandre Thalmann ne l'aurait pas "soupçonné", mais son père a eu "une belle vie". "Au moment de sa mort, il m'a dit qu'il ne regrettait rien, qu'il partait le cœur léger, parce qu'il avait une eu belle vie." De quoi se questionner sur la mémoire : "C'est extraordinaire de penser que des moments qui sont en soi quand on les vit pas très gratifiants peuvent laisser de merveilleux souvenirs !"
 



 

Peut-on se fier à notre mémoire ?

"Les connaissances scientifiques sur la mémoire nous montrent qu'elle est malléable, reconstructive, nous dit le psychologue, qu'elle ne fait pas qu'enregistrer de l'information, elle la retravaille." Si une rupture assombrit le souvenir d'une belle histoire d'amour, est-ce que l'inverse n'est pas aussi possible ? Si, comme on l'a montré, l'humeur imprègne le souvenir au moment où on y pense, n'y a-t-il pas un moyen de "chérir" nos souvenirs, comme le dit Yves-Alexandre Thalmann ? "La mémoire nous joue plus de tours qu'on veut l'imaginer."

 



 

Quand un souvenir nous encombre

Un souvenir obéit au principe de correspondance et de cohérence. C'est-à-dire qu'il correspond à un fait réel mais qu'il est aussi "nécessairement cohérent avec l'image que l'on se fait de nous-mêmes et du monde". Si donc un souvenir nous démoralise, ne peut-on faire en sorte qu'il ne soit pas "aussi terrible que ça" ? Sachant qu'un souvenir ne correspond qu'en partie à la réalité... "On peut intervenir, on peut se raconter de belles histoires."

 

Invités

  • Yves-Alexandre Thalmann , physicien, psychologue clinicien, thérapeute bio et neuro-feedback, formateur, conférencier

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 10h30 et 04h00

Une émission hebdomadaire de psychologie positive qui ouvre les auditeurs à la bienveillance, la gratitude, l’altruisme et le pardon. Avec ses invités, psychologues, thérapeutes, médecins ou coachs, Bénédicte Draillard défriche des voies de croissance personnelle et de communion fraternelle. Des exemples concrets et simples, un langage ouvert et des suggestions accessibles, pour se mettre en route vers un mieux-être, avec soi-même et avec les autres.

Le présentateur

Bénédicte Draillard

Passionnée de relations humaines et de spiritualité, Bénédicte a un parcours divers et varié! Directrice littéraire d’une maison d’édition religieuse et canoniste, elle collabore à RCF depuis une vingtaine d’années. Sa joie est de partager avec les auditeurs ses coups de cœur littéraires et la saveur de la Parole de Dieu.