Ensemble mais seuls, la place de la solitude dans le couple

Présentée par UAA-4543

S'abonner à l'émission

Repères

jeudi 6 août à 10h30

Durée émission : 25 min

Ensemble mais seuls, la place de la solitude dans le couple

© DR - Dr. Christophe Fauré

La vie de couple n'empêche pas le sentiment de solitude. Mais si l'on ne peut constamment fusionner avec l'être aimé, jusqu’où peut-on accepter de se sentir seul dans son couple?

Lorsqu'on rencontre l'âme sœur, on se dit qu'on ne sera plus jamais seul au monde. On attend de l'être aimé l'amour, la sécurité, le réconfort ; on d'attend d'elle ou de lui que notre vie soit transformée. Chaque rencontre est une petite révolution porteuse de folles espérances. Et pourtant, une fois la passion retombée, beaucoup d'hommes et de femmes tombent dans la désillusion et se sentent affreusement seuls. Eux qui rêvaient de l'union parfaite se sentent séparés et éloignés de la flamme initiale. Comment vivre l'amour qui rapproche de l'autre, tout en restant soi-même avec sa part de solitude ? Cette question est au cœur du livre du psychiatre Christophe Fauré, "Ensemble, mais seuls" (éd. Albin Michel, 2009).

 

"Deux êtres humains ne peuvent fusionner tout le temps"

 

aime-t-on pour échapper à la solitude ?

Selon le psychiatre, il y a dans la recherche de l'être aimé un désir inconscient de retrouver ce temps, où, dans le ventre de sa mère, le petit d'homme ne faisait qu'un avec elle. "La nostalgie d'un temps où deux ne faisaient plus qu'un : c'est peut-être ça qu'on essaie de retrouver à travers le lien d'amour." Reste qu'à sa naissance comme au moment de sa mort, l'être humain est "fondamentalement seul".

Et "malheureusement notre société ne nous apprend pas à rencontrer cette dimension [de solitude] sereinement, on nous apprend plus que le bonheur et à l'extérieur et que si on peut consommer on va trouver le bonheur". Ainsi, croyant que l'autre va venir remplir ou réparer ce vide, on a parfois la tentation d'aller chercher à l'extérieur une réponse à notre vide existentiel, en mettant "trop d'attentes ou trop d'espoirs" sur son couple.

 

"Deux êtres humains ne peuvent fusionner tout le temps"

Certes "la relation d'amour peut être un cadre fantastique" pour s'épanouir mais c'est un leurre de croire que l'autre va nous réparer. Christophe Fauré prend l'image d'une serre - le couple - qui va créer les conditions pour que la graine - l'individu - puisse germer : mais "la graine est toute seule à germer".

Pour autant, il est "fondateur" et "indispensable" de se laisser tomber "dans le piège de la fusion amoureuse" à ses débuts. "C'est vraiment quelque chose qui initie le lien et lui donne un élan." Et dont on pourra se souvenir dans les moments difficiles pour redonner de l'élan à son couple. Mais il est nécessaire de considérer que "deux êtres humains ne peuvent fusionner tout le temps".

 

Quand la solitude s'installe dans le couple

Ce que le psychiatre appelle un "vécu de solitude-isolement" est quelque chose "qui arrive très souvent dans le couple". Le sentiment d'une "perte de lien", d'une "perte de connexion" avec la personne qu'on aime qui laisse un goût amer de "vide".

La situation devient compliquée, et c'est l'objet du livre de Christophe Fauré, "quand ce sentiment est presque constant : les semaines, les mois, les années passent et on reste tout le temps là-dedans". Il y a alors "un oubli de la relation et de l'autre". Pour le psychiatre, "si on n'est pas vigilant, soyons clair, il y a de grandes chances pour qu'on aille vers une séparation".

 

 

Émission d'archive diffusée en 2010

 

Invités

  • Dr Christophe Fauré, psychiatre, psychothérapeute, spécialisé dans l’accompagnement des ruptures de vie

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 10h30

Béatrice Soltner propose des jalons pour accompagner les hommes et les femmes qui cherchent à développer des relations harmonieuses avec leur entourage.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.