Et si les médecins renouaient avec le sens de l'écoute?

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

mercredi 9 mars 2016 à 9h03

Durée émission : 55 min

Et si les médecins renouaient avec le sens de l'écoute?

© Pixabay

Beaucoup de médecins prennent le temps d'écouter leur patient. Mais ceux-là s'épuisent car le système de santé ne le leur permet pas. On en parle avec Stéphanie Gallet.

L'écoute ne fait pas partie des outils à disposition des médecins. Le constat est implacable. Il est celui d'Anne Révah-Lévy. Faute de temps ou de moyens, mais aussi par mépris ou ignorance, les médecins n'écoutent pas ou peu ou mal leurs patients. Or, "l'écoute est un acte médical", dit Anne Révah-Lévy, pour qui ne pas écouter c'est prendre un risque d'erreur médicale.

23 secondes, c'est le temps moyen de parole du patient. Or, ce temps que l'on consacre à l'écoute du patient a des effets thérapeutiques indéniables. Le recours à l'écoute est une façon de renouer avec l'essence du soin. Mais ceux qui prennent le temps d'écouter leur patient - et il y en a beaucoup - sont en fait les premières victimes d'un système de santé qui ne donne pas ce temps-là. Ils font souvent des burn out, conséquence de l'épuisement au travail, comme l'explique Anne Révah-Lévy.

Invités

  • Anne Révah-Lévy, professeur de médecine, chef de service hospitalier

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 09h03

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.