Etre à l'écoute et se faire entendre

Présentée par

S'abonner à l'émission

Grand Angle

mardi 21 août à 17h03

Durée émission : 55 min

Etre à l'écoute et se faire entendre

© Page Facebook du concours Eloquentia

Dans notre monde hyperconnecté ce dont on souffre le plus c'est de ne pas être écouté. Or être écouté ça s'apprend et ça a des effets thérapeutiques.

Communiquer, ou alors faire connaître faire savoir signaler transmettre déclarer signifier informer. Parmi tous les synonymes du verbe communiquer, "écouter" ne figure pas. Et pourtant, l'écoute est la clé d'une conversation réussie. "Écouter c'est savoir se taire", observe François-Xavier Maigre, rédacteur en chef de Panorama, qui consacre un dossier ce mois-ci à l'écoute. Se taire, ce n'est pas qu'observer le silence, c'est faire de la place à la parole de l'autre.
 

"Dès la petite enfance on apprend aux enfants à écouter, mais jamais à être écouté"

 

communiquer, communier

Dans un monde hyperconnecté, "l'écoute ne va pas de soi", constate François-Xavier Maigre. Du latin "communicare", communiquer signifie mettre en commun, partager. Étymologiquement, le terme "communication" a la même racine que le mot "communion". Dans la tradition chrétienne, l'écoute est même un thème central. Et on peut considérer que la Bible ne parle que de ça: la façon dont les hommes écoutent (ou pas) la parole de Dieu.

 



 

écouter OU être écouté?

Ne pas être écouté, ou se sentir écouté - ce qui n'est pas tout à fait la même chose - c'est certainement l'un des maux dont on souffre le plus dans notre société. "En consultation la question arrive toujours", témoigne le Dr Alain Braconnier. Ce pourquoi il publie "On ne m'écoute pas!" (éd. Odile Jacob): "Les gens ne savent pas comment se faire écouter."

Être écouté, c'est difficile car cela implique de faire un travail sur soi. Et d'apprendre à se faire écouter. "Dès la petite enfance on apprend aux enfants à écouter, mais jamais à être écouté." Le psychiatre propose de différencier le fait d'être entendu dans ce que l'on ressent, qui est très fort, et d'être compris. Entre les deux, être écouté dépend de la capacité à faire passer ses sentiments. Si bien que pour être écouté il faut d'abord savoir écouter: se demander qui est l'autre? Est-ce le bon moment pour lui parler?
 

 

L'art de la parole, l'art de rassembler

Oser prendre la parole c'est un combat, souvent intime, personnel. C'est même de l'ordre de la thérapie, soutient l'avocat Bertrand Périer, que l'on pu voir dans le documentaire "A voix haute" de Stéphane de Freitas (diffusé sur France 2 en 2016 puis au cinéma en mars 2017). Il forme les participants au concours Eloquentia à l'art oratoire et publie "La parole est un sport de combat" (éd. JC Lattès). "L'avocat est d'abord un écoutant", affirme-t-il. Dans ce film on le voit interpeller ainsi l'auditoire: "La parole qui convainc, la parole qui émeut, la parole qui touche, c'est celle-là qui nous rassemble."

 

 

Émission en partenariat avec Panorama

 

Invités

  • François-Xavier Maigre , journaliste, rédacteur en chef de la revue Panorama

  • Dr Alain Braconnier , psychiatre, psychologue, spécialiste de l'enfance et de l'adolescence, consultant à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris), enseignant à l'École de psychologues praticiens (EPP)

  • Me Bertrand Périer , avocat au Conseil d'État et à la Cour de cassation, enseigne l'art de la rhétorique à l'université Paris-VIII, Sciences Po et HEC, formateur en art oratoire pour le concours Eloquentia

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 17h03, le mercredi à 23h et le samedi à 19h

Spiritualité, patrimoine, littérature, vie de l'Eglise, développement personnel... Chaque semaine, Christophe Henning anime une table ronde pour engager la discussion avec des acteurs de la vie culturelle, sociale, spirituelle.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.