La gratitude : un sentiment de paix, d'émerveillement et de communion

Présentée par

S'abonner à l'émission

La Vie est un Art

lundi 18 décembre 2017 à 22h00

Durée émission : 25 min

La gratitude : un sentiment de paix, d'émerveillement et de communion

© Photo by Dayne Topkin on Unsplash

Si la gratitude est l'un des maîtres mots de la psychologie positive, c'est qu'elle est un formidable amplificateur de joie. Il suffit d'en faire l'expérience pour s'en rendre compte...

Un simple merci donné ou reçu peut illuminer un visage. Et le sentiment que l'on éprouve alors a un nom : la gratitude. Et c'est même devenu un sujet d'étude pour des chercheurs. Rébecca Shankland publie "Les Pouvoirs de la gratitude" (éd. Odile Jacob), où elle analyse les effets de la gratitude, ce mélange subtil de surprise, de joie ou d'émerveillement, au fond assez difficile à décrire. Mais qui est de façon certaine un amplificateur de joie. Pourquoi certaines personnes l'éprouvent et d'autres non ?  En quelles circonstances ? Pour y répondre, voici la liste des conditions de la gratitude.
 

La gratitude, un "amplificateur du positif"

 

La gratitude et l'humilité

Il ne suffit pas de dire merci ou d'être poli pour éprouver de la gratitude. Car "le berceau de la gratitude, nous dit Rébecca Shankland est "dans la prise de conscience que d'autres ont pris soin de nous". Et pour avoir conscience que l'ont fait partie d'un tour, il faut précisément une petite dose d'humilité.

 



 

La gratitude et l'effet de surprise

Vous faites tomber votre portefeuille dans la rue et quelqu'un vous le ramasse : voilà qui peut générer de la gratitude. Surtout si vous n'aviez pas vu que vous perdiez votre portefeuille, car vous vous dites que vous êtes tombé sur quelqu'un d'honnête. Un effet de surprise doublé de reconnaissance et de joie, vous voilà empli de gratitude !
 

La gratitude : admettre que l'on a besoin de l'autre

Certes, on n'est plutôt dans une culture du débrouille-toi, ou du apprends à faire seul. Cette façon que l'on a d'encourager très tôt l'autonomie n'est pas mauvaise en soi. Mais il ne faut pas perdre de vu "ce que montrent les recherches : qu'on a besoin de vivre en relation, qu'on apprend beaucoup mieux quand on est en relation avec d'autres, et qu'on ne peut pas se dévlopper finalement sans les autres." À trop vouloir se débrouiller tout seul, prévient la psychologue, on s'expose à des "luttes infinies".

 



 

La gratitude : admettre que l'on a des besoins

Besoins relationnels mais pas seulement. Rébecca Shankland travaille souvent auprès de personnes souffrant d'anorexie, pour qui le sentiment de gratitude "est vraiment compliqué". Car la question du besoin - besoin de se nourrir notamment - qu'elles refusent, est au cœur de leur pathologie.

 


ÉCOUTER ► Soi et les autres

 

La gratitude et l'empathie

La gratitude implique d'être attentif à ce qui se passe et aux efforts de l'autre. Les personnes trop narcissiques ont tendance à considérer les services qui leur sont rendus comme leur étant dûs. Elle ne peuvent pérouver de la gratitude ni la joie qui l'accompagne. Dans son ouvrage, Rébecca Shankland montre en effet comme la gratitude est un "amplificateur du positif".

 

Invités

  • Rébecca Shankland , psychologue clinicienne, spécialiste des addictions, maître de conférences en psychologie clinique et psychopathologie à l'université Pierre-Mendès-France Grenoble-Alpes

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 10h30 et 04h00

Une émission hebdomadaire de psychologie positive qui ouvre les auditeurs à la bienveillance, la gratitude, l’altruisme et le pardon. Avec ses invités, psychologues, thérapeutes, médecins ou coachs, Bénédicte Draillard défriche des voies de croissance personnelle et de communion fraternelle. Des exemples concrets et simples, un langage ouvert et des suggestions accessibles, pour se mettre en route vers un mieux-être, avec soi-même et avec les autres.

Le présentateur

Bénédicte Draillard

Passionnée de relations humaines et de spiritualité, Bénédicte a un parcours divers et varié! Directrice littéraire d’une maison d’édition religieuse et canoniste, elle collabore à RCF depuis une vingtaine d’années. Sa joie est de partager avec les auditeurs ses coups de cœur littéraires et la saveur de la Parole de Dieu.