Le sens de la masculinité (suite)

Présentée par

S'abonner à l'émission

La Vie est un Art

mardi 30 juillet à 10h30

Durée émission : 25 min

La Vie est un Art

Depuis quelques années, des diocèses ou des communautés au sein de l'Église proposent aux hommes des camps réservés aux hommes, pour réfléchir sur le sens de la masculinité.

La crise de la masculinité, vrai ou faux débat ? Depuis quelques années, des diocèses ou des communautés au sein de l'Église proposent des camps ou des fraternités réservés aux hommes. Le Père Alain Dumont, prêtre de la communauté de l'Emmanuel, anime notamment des retraites spirituelles pour hommes. "Quand je me suis aperçu en l'an 2000 que beaucoup d'hommes, en les rencontrant, avaient du mal à trouver leur place en tant qu'hommes, je me suis dit qu'il y avait quelque chose à réfléchir." Chercher le sens de la masculinité, quand on est un homme, c'est donner un sens nouveau à sa vocation.

 

Des camps pour les hommes

Des camps "Optimum" ou "Au cœur des hommes"... Pourquoi voit-on depuis quelques années ce type de propositions émerger ? "Il est essentiel que les hommes se retrouvent entre eux, comme il est essentiel que les femmes se retrouvent entre elles, nous dit le Père Dumont, il est essentiel de proposer aux hommes des lieux où ils puissent réfléchir.

Le principe de ces sessions pour hommes n'est pas tant l'entre-soi vécu dans la non mixité, mais le partage, le dialogue et la réflexion. "Ce que j'offre c'est que pendant un court week-end on s'arrête entre hommes et on réfléchit à des thèmes qui ne vont pas être une promotion de la masculinité mais qui à la lumière de la foi, de la psychologie, de la sociologie, de l'anthropologie, comment est-ce qu'on peut se réconcilier un petit peu avec soi-même."
 

Qu'est-ce que la masculinité ?

La masculinité et la féminité correspondent à "une manière d'être dans le monde" déterminée par la "structure organique". Si l'on fait la distinction entre nature et culture en ce qui concerne le genre, le Père Alain Dumont expose d'emblée : "Je suis un homme de part ma nature, contrairement à ce que beaucoup pensent aujourd'hui par idéologie, j'ai une structure organique qui fait que je suis un homme et que je ne suis pas une femme." Dès lors, tout l'enjeu pour lui est : "Comment je vais essayer dans le monde de faire fructifier cette nature qui est la mienne ?"
 

masculinité ou virilité ?

Le terme de "virilité" comprend l'idée de force et de puissance. Mais "on pourrait dire qu'il y a une certaine virilité dans la féminité, convient le prêtre, la virilité est devenue à peu près synonyme de courage et il y a un vrai courage féminin, on ne peut absolument pas le dénier".

De la même façon, on a tendance, selon Alain Dumont, à attribuer la tendresse et la sensibilité à la part féminine de notre être. "Or, moi, en ce qui me concerne et dans mon expérience, il y a une tendresse qui a le droit d'être appelée masculine sans que nécessairement on la mette du côté féminin."

 

Émission enregistrée en mars 2019

 

Invités

  • Alain Dumont, prêtre de la communauté de l'Emmanuel, conseiller conjugal

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le lundi à 16h, le jeudi à 13h30 et le dimanche à 20h

Un podcast de psychologie positive qui ouvre les auditeurs à la bienveillance, la gratitude, l'altruisme et le pardon. Avec ses invités, psychologues, thérapeutes, médecins ou coachs, Bénédicte Draillard défriche des voies de croissance personnelle et de communion fraternelle. Des exemples concrets et simples, un langage ouvert et des suggestions accessibles, pour se mettre en route vers un mieux-être, avec soi-même et avec les autres.

Le présentateur

Bénédicte Draillard

Passionnée de relations humaines et de spiritualité, Bénédicte a un parcours divers et varié! Directrice littéraire d’une maison d’édition religieuse et canoniste, elle collabore à RCF depuis une vingtaine d’années. Sa joie est de partager avec les auditeurs ses coups de cœur littéraires et la saveur de la Parole de Dieu.