Les femmes surdouées font-elles peur aux hommes?

Présentée par

S'abonner à l'émission

La Vie est un Art

lundi 13 janvier à 16h00

Durée émission : 25 min

Les femmes surdouées font-elles peur aux hommes?

© Alexander Scott Lambley / Unsplash

Les femmes surdouées ont tendance à dérouter car elles n'entrent pas dans des stéréotypes féminins. Et certains hommes les perçoivent comme étant en compétition avec eux.

00:00

00:00

De plus en plus de parents se demandent si leur enfant est précoce. Mais ce sont surtout les petits garçons que l'on soumet aux tests de QI. Si la tendance est en train d'évoluer, on n'est pas encore à une égalité fille / garçons dans le domaine du dépistage de la surdouance. Or, être femme surdouée c'est être confrontée à des questions spécifiques et articuler féminité et intelligence n'est pas chose aisée. Ce pourquoi la psychologue Monique de Kermadec leur consacre un ouvrage, "La Femme surdouée" (éd. Albin Michel). 
 

"On a tendance minimiser les différences" entre les femmes surdouées et les hommes surdoués​

 

Les différences entre les femmes surdouées et les hommes surdoués

Faire face à des stéréotypes et à des attentes spécifiques : selon la psychologue, "on a tendance minimiser les différences" entre les femmes surdouées et les hommes surdoués. Notamment ce à quoi elles sont confrontées. Ainsi, tout autant que les hommes surdoués, les femmes surdouées sont perfectionnistes : or, "c'est ce qui déroute parfois, parce que ça sort du stéréotype féminin que nous avons". Souvent, ces femmes, qui éprouvent "un sentiment de différence" sentent "qu'elles n'arrivent pas à être vraiment la fille modèle que leur entourage attend".
 

Qui sont les surdoués ?

Il y a les fameux 130 points au test de QI situent la personne dans les 2% de la population dits à haut potentiel. Mais il y a aussi "un certain regard sur le monde" et "un rapport particulier au monde" que Monique de Kermadec prend en compte. Les surdoués ont une certaine capacité à maîtriser "une pensée complexe", mais aussi une "intensité" et une rapidité de la pensée, ainsi qu'une "urgence à agir" : "Lorsque quelque chose passionne on s'y met à fond tout de suite."

La personne surdouée est souvent perçue comme étant en décalage par rapport aux autres. Adultes comme enfants à haut potentiel disent se sentir différents des autres. On les juge souvent trop exigeants ou trop compliqués. "Généralement, on les perçoit comme pessimistes parce qu'ils perçoivent ce qui peut être amélioré."
 

des femmes qui font peur aux hommes ?

Parmi ses patientes, certaines ont pu confier à Monique de Kermadec qu'elles ont l'impression de faire peur aux hommes. "Nous savons qu'il y a encore certains hommes qui ne sont pas à l'aise avec une femme intelligente, à haut potentiel, ils la perçoivent comme étant en compétition."

Or, la psychologue le rappelle, une femme surdouée n'est pas en compétition avec les hommes, "ce n'est pas du tout son désir". "Lorsqu'elle cherche à afficher son droit à des projets personnels et indépendants, elle n'est pas en guerre, elle essaie tout simplement d'être elle-même."

 

Invités

  • Monique de Kermadec, psychologue, psychanalyste, spécialiste de l'accompagnement de la précocité, de la réussite et de l’épanouissement personnel, scolaire et professionnel de l’enfant et de l’adulte

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le lundi à 16h, le jeudi à 13h30 et le dimanche à 20h

Un podcast de psychologie positive qui ouvre les auditeurs à la bienveillance, la gratitude, l'altruisme et le pardon. Avec ses invités, psychologues, thérapeutes, médecins ou coachs, Bénédicte Draillard défriche des voies de croissance personnelle et de communion fraternelle. Des exemples concrets et simples, un langage ouvert et des suggestions accessibles, pour se mettre en route vers un mieux-être, avec soi-même et avec les autres.

Le présentateur

Bénédicte Draillard

Passionnée de relations humaines et de spiritualité, Bénédicte a un parcours divers et varié! Directrice littéraire d’une maison d’édition religieuse et canoniste, elle collabore à RCF depuis une vingtaine d’années. Sa joie est de partager avec les auditeurs ses coups de cœur littéraires et la saveur de la Parole de Dieu.