Nos émotions peuvent nous rendre fous

Présentée par

S'abonner à l'émission

Sur le rebord du monde

jeudi 9 août à 13h30

Durée émission : 25 min

Nos émotions peuvent nous rendre fous

© DR - Dr Philippe Jeammet

Le ressenti, indispensable à la vie, peut nous entraîner vers des comportements destructeurs ou créatifs. Si on ne choisit pas d'éprouver des émotions, on peut contrôler ce que l'on en fait.

Nos émotions nous rendent vivants. Mais elles peuvent tout aussi bien nous entraîner vers la créativité que vers la destructivité. Le Dr. Philippe Jeammet, pour qui les troubles psychiques sont "avant tout des troubles émotionnels", a publié "Quand nos émotions nous rendent fous" (éd. Odile Jacob). Un livre témoignage qui est aussi un hommage à ses patients, "un hommage à la vie". Car il nous apprend que si l'on crée du lien et que si l'on instaure de la confiance, alors on peut inverser le cours des choses. De la destruction à la créativité. Car l'homme s'épanouit dans la coconstruction.
 

"La vie se joue entre deux émotions, la peur et la confiance"

 

les progrès de la science sur le mystère des émotions

Ce que l'on se dit en écoutant le Dr. Jeammet, c'est que l'on a de la chance de vivre à une époque où les progrès de la science nous apprennent les liens étroits entre la biologie et la psychologie. Grâce aux neurosciences on sait comment fonctionnent les émotions et comment elles nous guident. Ainsi on sait par exemple que "ce qui fait fonctionner la biologie et la chimie du cerveau c'est la rencontre".

Philippe Jeammet a travaillé de nombreuses années auprès d'adolescents et de jeunes adultes, à l'Institut mutualiste Montsouris. Un grand nombre de ses patients étaient anorexiques. Une maladie psychique qui, comme beaucoup d'autres, trouve son origine dans une émotion, la peur - "l'émotion primaire" - et qui est une réponse à une envie de vivre, contrairement à ce que l'on pourrait croire.

 



 

ces émotions qui rendent créatif ou destructeur

"La destructivité et la créativité sont les deux faces de l'envie de vivre." Un terroriste qui tire froidement sur la foule, un jeune qui consomme de la cocaïne, un autre qui tente de se suicider, ou encore une adolescente qui refuse de manger à en mourir... La liste est longue de ce qui nous apparaît être des folies contemporaines. "La grande drogue de l'être humain c'est de se shooter au sentiment de pouvoir dans la destruction." Derrière, se cache le besoin d'être vu, d'être écouté, bref, de vivre. "Chez l'homme la destructivité c'est la créativité du pauvre, pas au sens économique mais de celui qui se sent impuissant."

 



 

prendre du recul et choisir la confiance

Le diptyque création-destruction nous concerne tous. Il y a des addictions plus ou moins sévères, la cigarette, l'alcool, internet. Chacun peut mesurer le fait que devant un trop-plein d'émotion, prendre du recul c'est souvent difficile. "On ne peut pas contrôler le fait d'avoir des émotions, on peut contrôler ce qu'on en fait." Et si on n'a pas tous la même capacité à maîtriser nos émotions, on a tous une capacité à retrouver confiance.

"La vie se joue entre deux émotions, la peur et la confiance - la peur étant aggravée par la solitude ; et la confiance, c'est ne pas être seul." C'est biologiquement prouvé, la confiance se met en œuvre dans la rencontre avec l'environnement. Ce qui fait dire au médecin qu'elle est "indispensable".

 

entretien réalisé en mars 2017

 

Invités

  • Dr. Philippe Jeammet , psychiatre, ancien directeur du service de Psychiatrie de l’adolescent et du jeune adulte à l'Institut mutualiste Montsouris (IMM)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 13h30 et 02h30

Le monde vit des transformations majeures qui touchent tous les secteurs de la vie de l’homme: travail, éducation, écologie, religions, médias, économie…Béatrice Soltner et son invité donnent des clés pour mieux penser ce monde mouvant et les défis d’humanisation à relever. Cette émission propose aussi des repères concrets pour construire du sens, là où l’homme serait tenté de ne voir que du chaos.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.