S'exprimer avec authenticité et clarté, l'essentiel de la Communication non-violente (CNV)

Présentée par Bénédicte Draillard

S'abonner à l'émission

La Vie est un Art

jeudi 27 juillet à 6h00

Durée émission : 25 min

S'exprimer avec authenticité et clarté, l'essentiel de la Communication non-violente (CNV)

© Françoise Keller

Comment formuler un reproche à quelqu'un sans le blesser? Françoise Keller donne des clés pour dire une contrariété selon les règles de la Communication non-violente (CNV).

"On fait tous l'expérience que les reproches ne favorisent pas la relation." Après l'auto-empathie, qui est la première étape de la Communication non-violente (CNV) - et qui ne va pas toujours de soi - Françoise Keller, formarice et coach au sein du cabinet Concertience, nous apprend à formuler une contrariété dans le but d'être entendu et d'améliorer les relations. Elle recense quatre registres dans la formulation.
 

"Ce que l'on doit offrir à l'autre dans l'authenticité, c'est le précieux de ce qui se passe en soi"

 

L'observation

Dire simplement les faits, de façon descriptive. Certes, cela peut sembler froid, mais on peut simplement donner à l'autre une information sur la nature du sujet qui nous préoccupe.
Exemple: "La poubelle déborde."
 

Le sentiment

Partager un ressenti. "Ce que l'on doit offrir à l'autre dans l'authenticité c'est le précieux de ce qui se passe en soi", explique Françoise Keller.
Exemple: "Quand je vois la poubelle je suis contrariée, je me sens triste car j'aspirerais à de la fluidité dans notre relation."
 



 

Le Besoin

Reconnaissance, confiance, clarté, harmonie, paix, sens, réalisation de soi... "Les besoins fondamentaux, on les partage toujours avec l'autre, explique la coach, et ils sont toujours orientés vers la vie."
Exemple: derrière les mots "Je suis contrariée car tu laisses la poubelle pleine", le reproche que l'on peut faire à l'autre est bien souvent un besoin fondamental que l'on exprime - "J'ai besoin d'harmonie".
 

La demande

La demande doit être "négociable", prévient la coach. Donner un ordre à l'autre ne lui donne pas envie d'agir.

 

Émission enregistrée en janvier 2017

 

Invités

  • Françoise Keller , formatrice en Communication non-violente (CNV)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Une émission hebdomadaire de psychologie positive qui ouvre les auditeurs à la bienveillance, la gratitude, l’altruisme et le pardon. Avec ses invités, psychologues, thérapeutes, médecins ou coachs, Bénédicte Draillard défriche des voies de croissance personnelle et de communion fraternelle. Des exemples concrets et simples, un langage ouvert et des suggestions accessibles, pour se mettre en route vers un mieux-être, avec soi-même et avec les autres.

Le présentateur

Bénédicte Draillard

Passionnée de relations humaines et de spiritualité, Bénédicte a un parcours divers et varié! Directrice littéraire d’une maison d’édition religieuse et canoniste, elle collabore à RCF depuis une vingtaine d’années. Sa joie est de partager avec les auditeurs ses coups de cœur littéraires et la saveur de la Parole de Dieu.