Sortir du découragement

Présentée par UAA-79594

S'abonner à l'émission

Repères

vendredi 28 août à 10h30

Durée émission : 25 min

Sortir du découragement

© Kyle Glenn on Unsplash - Ce sentiment de découragement, la psychanalyste Colette Combe le rencontre régulièrement chez ses patients, en particulier les jeunes adultes.

D'où vient le découragement, ce courant dépressif qu'identifie la psychanalyste Colette Combe chez ses jeunes patients? Elle dénonce une idéologie du "toujours plus" et de l'immédiateté.

00:00

00:00

Régulièrement, les instituts de sondage mettent en avant la peur de l'avenir et l'inquiétude dont souffrent les Français. On a parlé de société dépressive, où l'avenir ne fait plus rêver. Comment expliquer un tel désarroi et sortir de cette sombre ambiance, pour vivre la réalité de la vie, ses peines mais aussi ses richesses ? Ce sentiment de découragement, la psychanalyste Colette Combe le rencontre régulièrement chez ses patients, en particulier les jeunes adultes.

 

"une culture de mort"

​Comment en est-on arrivés là, à ce "courant dépressif" ? Aujourd'hui, on apprend aux jeunes qu'ils doivent avant toute chose obtenir le baccalauréat puis obtenir des diplômes. En même temps on les conduit comme par fatalité à découvrir qu'avec des diplômes on ne travaille pas forcément. Il y a là "une pensée paradoxale" pour Colette Combe, émise par ce qu'elle n'hésite pas à nommer une "culture de mort" et qui place les jeunes en situation "d'enfermement".

Les adolescents et les jeunes adultes ont grandi avec cette idée que l'on peut tout obtenir et "tout de suite". Or, "donner trop coupe le désir" : enlever la frustration c'est ôter ce qui fait désirer. "Il n'y a eu ni limites, ni expérience de la frustration qui permet de désirer", note Colette Combe. Dans ce contexte marqué par l'immédiateté, "le sujet n'existe plus" car "l'être se définit par un temps où il peut s'inscrire dans la durée". "On ne peut plus se sentir celui qui œuvre dans sa vie, ce qu'on appelle un sujet, celui qui prend les directions, les risques."

 

qu'est-ce que le courage ?

Le mot courage est un dérivé du mot cœur. Il y a dans le courage "de la force d'âme, de l'ardeur, du vif". Et même du "désir", insiste Colette Combe. "Si le découragement est là, c'est qu'au niveau du désir il y a quelque chose qui presque se trouve en panne." La psychanalyste, le déplore : on donne trop souvent à l'adjectif "courageux" le sens de l'ardeur au travail. Elle identifie chez les jeunes une souffrance liée à "ce qu'ils ont vu faire par une génération qui s'est mise à aller de plus en plus vite, à travailler de plus en plus, à chercher toujours plus et à aller vers un culte de l'insatiabilité". Selon elle, cette "apparence de découragement" cache "une révolte".

 

Le DÉCOURAGEMENT, sortir d'une idéologie

"On a vu s'effondrer toutes sortes d'idéologies et on a en créé une qui n'est franchement pas meilleure", s'étonne la psychanalyste, qui évoque une "idéologie du découragement". Pour elle, il "serait important" de "donner aux jeunes les moyens de repérer que c'est une idéologie et que ça n'est pas la vérité". Cette vision matérialiste, le pouvoir de l'argent : pourquoi la génération d'âge mûr ne la critique-t-elle pas ? Pourquoi elle ne reconnaît pas qu'il y a "un fourvoiement" ?

"Pour toutes ces jeunes générations, apprenons à les regarder comme nouvelles et non pas à les formater en pensant qu'on a le pouvoir de les faire aller dans une direction ou dans une autre." La psychanalyste en est convaincue, ces jeunes générations "que l'on décrit comme apathiques, nous étonnerons". "La dépression c'est aussi un moment de remaniement, peut-être qu'ils cherchent leur ferveur dans ce mouvement d'abattement au moment d'entrer dans le monde adulte."

 

Émission d'archive diffusée en 2006

 

Invités

  • Colette Combe, psychanalyste

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 10h30

Béatrice Soltner propose des jalons pour accompagner les hommes et les femmes qui cherchent à développer des relations harmonieuses avec leur entourage.

Le présentateur

Béatrice Soltner

Formée aux arts plastiques et à l'histoire de l'art Béatrice rejoint RCF en 1994. Elle aime faire émerger la parole et l'offrir en partage. La vie intérieure est son domaine de prédilection. Passionnée par la spiritualité et la psychologie, elle s'intéresse aussi au dialogue entre les églises chrétiennes.