On vous souhaite un été de silence, de lenteur et de contemplation

Présentée par

S'abonner à l'émission

Grand Angle

mardi 3 juillet 2018 à 17h03

Durée émission : 55 min

On vous souhaite un été de silence, de lenteur et de contemplation

© Unsplash

Sous pression toute l'année, éviter le piège des vacances paresseuses ou le devoir de 'réussir' ses vacances. Nous, on vous souhaite un été de silence, de lenteur et de contemplation.

Pendant l'année, on résiste ; en vacances, on relâche. Mais est-ce le bon scénario ? À trop miser sur les mois d'été pour prendre une grande décision, pour - enfin - ne rien faire du tout ou pour au contraire faire tout ce que l'on n'a pas le temps de faire, on risque de passer à côté d'un été... ressourçant. Conseils pour des vacances intérieures, avec la revue Christus qui a publié en mai 2018 un numéro hors-série consacré au discernement.

"Ne pas prendre soin de son âme, ou vivre à la surface de soi-même, ça a des conséquences péjoratives sur le somatique et sur le mental"

 

Sous pression toute l'année...

On vit dans "une société d'hypersollicitation sensorielle", comme on peut le déplorer avec Jean-Guilhem Xerri, une société "qui nous fait vivre de plus en plus à l'extérieur de nous-mêmes". Or, si la vie intérieure est pour beaucoup accessoire, des études scientifiques montrent que l'on peut peut tomber malade de ces hypersollicitations. "Aujourd'hui, l'épidémiologie montre que ne pas prendre soin de son âme, ou pour le dire autrement, vivre à la surface de soi-même, ça a des conséquences péjoratives sur le somatique et sur le mental."

En vacances, deux pièges nous guettent, et ​Jean-Guilhem Xerri nous met en garde. On peut être tenté de se dire que l'on en fait tellement tout le reste du temps, que pendant les vacances on ne va rien faire. Et opter pour des vacances paresseuses. Mais "ce n'est pas ça qui va en profondeur nous renouveler". De même, ne pas changer de rythme et subir la pression de devoir "réussir" ses vacances n'est pas ressourçant.

 



 

Un ÉTÉ POUR DISCERNER ?

Vais-je chercher un autre travail à la rentrée ? Allons-nous nous marier ? Parfois on repousse aux grandes vacances les grandes décisions à prendre. Marie-Caroline Bustarret nous prévient, c'est au quotidien que l'on apprend à faire de vrais choix : que l'on apprend à discerner. "Le discernement n'est pas réservé aux grandes occasions.

La tradition chrétienne, et notamment la spiritualité jésuite, accorde une place importante à l'exercice du discernement. "Il n'y a pas de vie chrétienne et même de vie tout court sans discernement." Dans une perspective chrétienne, il s'agit d'être à l'écoute de ses désirs et dans la prière de s'accorder avec le désir de Dieu. "La vie chrétienne c'est une vie qui est faite de désirs, l'homme avec Dieu c'est un homme qui désire, qui désire rencontrer le Seigneur, qui désire une relation, qui désire l'amour, le bonheur... Et tout cela c'est le fond sur lequel on doit se reposer pour décider."

 



 

Les vacances, une affaire de ressourcement

Lire, contempler la beauté de la nature, écouter une belle musique, prendre le temps de la rencontre... Pour que les vacances soient un vrai lieu de ressourcement, sans doute ne faut-il pas opposer un quotidien fait de lutte et de résistance à un été par trop inactif, qui en deviendrait vide de sens. "On n'est pas en lutte contre les autres, contre la vie, contre les événements, on est complètement partie prenante de cette vie, explique le Dr Julie Cosserat, et justement c'est cette présence qui nous permet de traverser la vie et d'en voir la beauté, l'amour, et de voir tout ce qui nous porte."

D'après Jean-Guilhem Xerri, il y a trois types de vacanciers : ceux qui décident de dormir parce que la plupart du temps les nuits sont courtes ; ceux qui décident de se changer les idées ; ceux qui décident de se tourner vers la méditation, d'enrichir leur vie intérieure. Les premiers prennent soin de leur corps, les seconds de leur mental, les derniers de leur esprit. Corps, âme, esprit : et si on prenait soin de tout notre être ? De remettre du silence, de la lenteur, de la contemplation... En somme, de "renouveler toutes les dimensions du corps-mental-esprit".

 

Émission en partenariat avec la revue Christus

 

Invités

  • Marie-Caroline Bustarret, journaliste, rédactrice en chef adjointe de la revue Christus

  • Jean-Guilhem Xerri, psychanalyste, biologiste médical, ancien interne des Hôpitaux de Paris, diplômé de l'Institut Pasteur, ancien président de l'association Aux Captifs la Libération

  • Dr Julie Cosserat, médecin, spécialiste en médecine interne, à l'Institut mutualiste Montsouris (IMM) à Paris

  • Dr Aurore Marcou, médecin anesthésiste réanimateur, hypnothérapeute, codirectrice de l’Unité de chirurgie ambulatoire de l'Institut Curie (Paris)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 17h03 et le samedi à 19h

Spiritualité, patrimoine, littérature, vie de l'Église, développement personnel... Chaque semaine, une table-ronde pour engager la discussion avec des acteurs de la vie culturelle, sociale, spirituelle.

Le présentateur

Christophe Henning

Journaliste de presse écrite dans le groupe Bayard, Christophe veut susciter le débat et favoriser la rencontre des témoins. Lecteur infatigable, il partage volontiers ses coups de cœur. Dans les studios parisiens de RCF, il donne la parole aux auteurs, mais aussi aux acteurs de la société et de l’Eglise.