Cesser de se méfier des pauvres

Présentée par PR-18887

S'abonner à l'émission

L'édito de Sr Véronique Margron

mardi 18 février à 7h55

Durée émission : 3 min

L'édito de Sr Véronique Margron

S'appuyant sur les réflexions d'Esther Duflo, Véronique Margron nous invite à cesser nos préjugés sur les pauvres


Le 1er février dernier Esther Duflo, lauréate 2019 du Nobel d’économie, était l’invitée vedette de la Nuit des idées et de la philosophie, organisée par le Journal Le Monde et l’ambassade de France aux États-Unis. Esther Duflo, 48 ans est une économiste atypique qui travaille sur la vie économique des plus pauvres dans le monde, adepte d’une approche expérimentale et microéconomique.
 
Elle montre, en particulier que l’une des fausses idées les plus répandues est qu’aider les gens les rendrait paresseux et les encouragerait à profiter du système. Tous les dispositifs d’aide aux plus pauvres, que ce soit dans les pays riches ou dans les pays en développement, sont construits sur cette croyance et possèdent de ce fait une dimension punitive. Or les expériences qu’elle a conduites avec son équipe montrent que c’est le contraire qui est vrai : plus on aide les gens, plus ils sont capables de repartir d’eux-mêmes, plus ils sont aptes à sortir de la trappe à pauvreté dans laquelle ils étaient enfermés. Alors oui, il faut enfin « cesser de se méfier des pauvres. »
 
Dans sa leçon du 1er février, Esther Duflo, développait que les humains sont bien moins sensibles aux incitations financières que ne le supposent les économistes. Les gens sont persuadés que leur voisin va s’arrêter de travailler si les impôts augmentent ou si un revenu garanti est instauré, mais assurent qu’ils ne le feraient pas à titre personnel. Les gens voient juste… sur eux-mêmes. En fin de compte, L’Homo economicus est bien peu économique. Ce qu’il recherche avant tout, ce sont des connexions sociales, des liens, une raison de vivre. Et sa véritable corde sensible, son centre névralgique, c’est sa dignité. Cette dignité inaliénable, constitutive de notre humanité.
 
L’écouter, elle et d’autres, y compris ce que clament nombre d’ONG telles Caritas ou le CCFD… changerait peut-être enfin nos mentalités et donc nos politiques et éviterait ces fautes impardonnables que sont l’humiliation et la prétention.

Les dernières émissions

L'émission

Le mardi à 7h55

Tous les mardis dans la Matinale RCF, l'édito de Sr Véronique Margron.

Le présentateur

Sr. Véronique Margron

Religieuse dominicaine, présidente de la CORREF (Conférence des religieux et religieuses de France) https://www.viereligieuse.fr sur Twitter : @veroniqueop