Dimanche 18 novembre, Journée mondiale des pauvres

"Un pauvre crie, le Seigneur entend." Dimanche 18 novembre 2018, on est tous invités à célébrer la deuxième Journée mondiale des pauvres, voulue par le pape François.

"«Un pauvre crie ; le Seigneur entend.» (Ps 33, 7). Les paroles du psalmiste deviennent les nôtres lorsque nous rencontrons des situations de souffrance et de marginalisation, dans lesquelles vivent tant de frères et de sœurs que nous avons coutume de désigner par l’appellation générique de « pauvres »."

 

Ainsi commence le message que le pape François a adressé pour cette deuxième Journée mondiale des pauvres. Le pape invite chacun à "entendre le cri" des pauvres et à "reconnaître leurs besoins". Lors de cette journée on est aussi invités à se demander qui est "le pauvre" et quelles sont les situations de pauvreté autour de nous, et en nous-mêmes.
> Lire l'intégralité du message du pape François pour la 2e Journée mondiale des pauvres
 

L'origine de la Journée mondiale des Pauvres

En 2017, pour la première fois, l'Église a célébré la première Journée mondiale des pauvres. Elle avait été annoncée par le pape François dans sa lettre apostolique Misericordia et Misera, en conclusion du jubilé de la Miséricorde, le 20 novembre 2016. L'idée de cette Journée mondiale des pauvres avait été inspirée au souverain pontife par Etienne Villemain, le fondateur de l'association Lazare.

 

RCF, pour écouter La parole des pauvres

Parce que les personnes qui connaissent ou qui ont connu la pauvreté sont porteuses d’une expérience dont elles seules peuvent témoigner, RCF leur donne la parole dans ses programmes tout au long de l'année. Chaque mois, Vous avez dit fragile ? est le rendez-vous privilégié qui permet à RCF de signifier l'importance de la parole des personnes en situation de précarité ou de dépendance. Depuis septembre 2015, elles prennent la parole dans Vous avez dit fragile ? après avoir contribué, au fil de plusieurs rencontres, à l’élaboration de l’émission.

 

Écouter avec attention et bienveillance le cri des pauvres

Écouter avec attention et bienveillance le cri des pauvres

Ce dimanche 18 novembre c'est la deuxième Journée mondiale des pauvres, voulue par le pape François. Une journée que Véronique Fayet nous encourage à vivre pleinement.

La deuxième journée mondiale des pauvres se tiendra ce dimanche. Avez-vous entendu parlé de ce grand jour ? Peut-être pas car ce ne sera que la deuxième Journée mondiale des pauvres, voulue par le pape François à l’issue de l’année de la miséricorde !

Une journée que le pape a voulu "offrir" à l’Église, selon ses propres mots, comme un cadeau pour aller à la rencontre des pauvres, pour les regarder les yeux dans les yeux, les embrasser, vivre avec eux un moment de fête et de joie. Cette année le pape nous invite à écouter avec attention et bienveillance le cri des pauvres, de tous ceux qui, comme Bartimée, sont au bord de la route. Beaucoup de choses sont organisées par les diocèses, ou les paroisses, avec le Secours catholique ou avec d’autres et je vous invite à vivre cette expérience de la rencontre. Il y a sûrement une proposition formidable près de chez vous.

Vous connaissez le pape François et son amour des pauvres ! Sa conviction que pour toucher le corps du Christ il faut toucher le corps des pauvres. Prendre dans ses mains la chair du pauvre c’est prendre dans ses mains la chair du Christ et c’est une joie sans mesure... Et bien sûr une fois par an ne suffit pas !

C’est tous les jours qu’il faut vivre cette rencontre ou du moins le plus souvent possible pour en faire une habitude, un style de vie personnel et paroissial tout au long de l’année. De nombreuses paroisses et communautés vivent cette joie et témoignent que les pauvres nous évangélisent à travers des choses très simples. Sur le site Servons la fraternité vous trouverez une mine d’information, de fiches pratiques, par exemple pour animer un groupe de partage d’Évangile, avec différentes méthodes : la parole incarnée, la gestuation, ou encore le pas à pas. Différentes façons de goûter l'Évangile avec des personnes loin de l'Église. Vous saurez comment préparer et animer une table ouverte paroissiale, ou des tournées de rue spirituelles, ou encore un "voyage de l’espérance" à Lourdes ou plus simplement dans un sanctuaire tout près de chez vous.

En ce dimanche des pauvres toutes les équipes du Secours catholique seront sur le pont avec tous les acteurs de la diaconie pour réveiller nos désirs d’amour et de fraternité.

Sur le même thème :