L'appel du pape François pour accueillir des réfugiés

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

mardi 6 septembre 2016 à 9h03

Durée émission : 55 min

Le Temps de le dire

© M.MIGLIORATO/CPP/CIRIC - Le 22 juin 2016 : Le pape François pose entouré d'un groupe de réfugiés lors de l'audience hebdomadaire au Vatican, Rome, Italie.

L'appel du pape François aux catholiques pour l'accueil des réfugiés a eu un fort retentissement en France, pas seulement chez les chrétiens. Un an après, Stéphanie Gallet fait le point.

"En vue du jubilé de la miséricorde, je lance un appel aux paroisses, aux communautés religieuses, aux monastères et aux sanctuaires de toute l’Europe à manifester l'aspect concret de l’Évangile et accueillir une famille de réfugiés."

 

C’était le 6 septembre 2015. Alors que l'Europe voyait arriver des centaines de miliers de réfugiés à ses frontières, le pape François demandait à "chaque communauté religieuse, chaque monastère, chaque sanctuaire d’Europe" d'héberger une famille de migrants. Des propos certes fidèles au ton et au style du pape François, selon Michel Croc, mais des paroles qui ont suscité beaucoup de générosité et de solidarité. Ainsi, le JRS France, qui jusque là "cherchait à convaincre les bonnes volontés" de venir les aider, s'est trouvé dès la mi-septembre à devoir "chercher les moyens d'utiliser les bonnes volontés", exprime le directeur de l'association.

Au sein de la Conférence des évêques de France, le Service national de la Pastorale des migrants et des personnes Itinérantes (SNPMPI) avance des chiffres: plus de 2.114 migrants sont hébergés par les diocèses et plus de 2.300 migrants sont accompagnés dans les diocèses. Des chiffres qui restent à compléter, comme le précise Xavier de Palmaert, puisque la synthèse, publiée ce lundi 5 septembre, porte sur 43 diocèses. La France métropolitaine en compte 93. Parmi eux, le diocèse de Nanterre, qui, pour répondre à l'appel du pape François a recruté une salariée à plein temps. La mission d'Aurore de La Selle est de guider et accompagner la communauté paroissiale dans la démarche d'accueil des réfugiés.

Plus de 2.114 migrants hébergés dans 43 diocèses de France.

 

Juste avant l'appel du pape, un autre événement a contribué à éveiller les consciences. La diffusion massive dans les médias d'une photo choc: celle du corps sans vie du petit Aylan, échoué sur une plage de Turquie. Pourtant, les mouvements de populations sont vieux comme le monde. Co-fondatrice du réseau Migreurop en 2005, Claire Rodier observe le phénomène depuis plusieurs années. Selon elle, on a cru à quelque chose d'"inopiné", auquel "on ne pouvait pas s'attendre", or, "tout était prévisible, en tout cas anticipable", explique-t-elle. Les Printemps arabes de 2011 auraient pu ou dû alerter les pays d'Europe puisque beaucoup ont décidé de fuir leur pays à ce moment.

> Un an après l’appel du Pape François, quel bilan? [lire l'article du (SNPMPI)

 


 

APPEL

Chers frères et sœurs, la miséricorde de Dieu se reconnaît à travers nos actions, comme en a témoigné la vie de la bienheureuse Mère Teresa de Calcutta, dont nous avons rappelé hier l’anniversaire de la mort. Face à la tragédie de dizaines de milliers de réfugiés qui fuient la mort, à cause de la guerre et de la faim, et sont en marche vers une espérance de vie, l’Évangile nous appelle, nous demande d’être "proches" des plus petits et des laissés-pour-compte, à leur donner une espérance concrète. Leur dire "courage, patience !..." ne suffit pas. L’espérance chrétienne est combattive, avec la ténacité de celui qui avance vers une destination sûre.

Ainsi, en vue du jubilé de la miséricorde, je lance un appel aux paroisses, aux communautés religieuses, aux monastères et aux sanctuaires de toute l’Europe à manifester l'aspect concret de l’Évangile et accueillir une famille de réfugiés. Un geste concret pour préparer l’année sainte de la miséricorde.

Que chaque paroisse, chaque communauté religieuse, chaque monastère, chaque sanctuaire d’Europe héberge une famille, à commencer par mon diocèse de Rome. Je m’adresse à mes frères évêques d’Europe, vrais pasteurs, pour que dans leurs diocèses ils soutiennent mon appel, rappelant que la miséricorde est le deuxième nom de l’Amour : "En vérité je vous le dis, dans la mesure où vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait" (Mt 25, 40). Les deux paroisses du Vatican accueilleront aussi deux familles de réfugiés ces prochains jours.

Source: Vatican

 

Vidéo: le pape lance un appel durant la prière de l'Angelus, le 6 septembre 2015, place Saint-Pierre, Rome

 

Invités

  • Xavier de Palmaert , membre du Service national de la Pastorale des migrants et des personnes Itinérantes (SNPMPI) à la Conférence des évêques de France

  • Aurore de La Selle , chargée de mission pour l’accueil et l’accompagnement des demandeurs d’asile et des réfugiés pour le diocèse de Nanterre

  • Michel Croc , président du JRS France (Service jésuite des réfugiés)

  • Claire Rodier , juriste au GISTI (Groupe d'information et de soutien des immigrés), co-fondatrice du réseau euro-africain Migreurop

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi à 9h03

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.