La fraternité, c'est gagner la confiance les uns des autres

© Fraternité Saint-Martin de Tours / Diocèse de Tours - Brigitte Bécard

Pour Brigitte Bécard il y a dans la fraternité l'idée de grandir ensemble, les uns par les autres. Elle répond à Charlotte Bonnet.

Dans la pensée chrétienne, les êtres humains sont tous frères car enfants d'un même Père. Pour Brigitte Bécard, déléguée épiscopale à la Solidarité pour le diocèse de Tours, la fraternité c'est, de façon très concrète, grandir les uns par les autres: "chercher dans la somme des difficultés, des souffrances, des fragilités de tous, la pépite que l'on va aider à faire briller."

A la suite de l'initiative Diaconia 2013, Mgr Bernard-Nicolas Aubertin a fondé la Fraternité Saint-Martin. Un groupe ouvert à tous qui accueille des personnes en souffrance ou en fragilité. Avec comme mot d'ordre, la bienveillance, c'est-à-dire être attentif les uns aux autres pour arriver à rompre l'isolement où se trouvent certains. Brigitte Bécard est membre à part entière de ce groupe, qu'elle a contribué à créer. Elle qui était auparavant engagée au Secours catholique a une longue expérience de l'accompagnement auprès de personnes fragiles.

"Gagner la confiance les uns des autres, c'est ce qui est le plus difficile mais ce qui est le plus beau." A la Fraternité Saint-Martin, la confiance se gagne dans un climat familial, grâce à cette attention portée à l'autre qui grandit peu à peu. Les membres du groupe se réunissent une fois par mois. Des rencontres préparées par une coordinatrice salariée à mi-temps. Elle a pour mission de mettre au point méthodes pédagogiques pour aider à se rencontrer. Car comme l'explique Brigitte Bécard, "il faut une certaine pédagogie pour apprendre à se connaître."

00:00

00:00