La fraternité pour résister

Présentée par Anne Kerléo

S'abonner à l'émission

Vous avez dit fragile?

mardi 24 janvier à 21h00

Durée émission : 55 min

La fraternité pour résister

© Participation & Fraternité

La fraternité, quand on a connu des épreuves, c'est concret, c'est vital aussi. "La fraternité pour résister" était le thème d'une journée organisée par Participation et Fraternité.

Depuis les attentats de 2015, le mot fraternité est souvent prononcé un peu comme un mot magique, antidote à la violence et au rejet de l'autre. Mais de quoi parle-t-on vraiment? Comment rendre concrète cette fraternité désirée?
 

L'écoute, le prérequis pour une vraie fraternité

"Ce qui m'a frappé, témoigne François Soulage, c'est qu'après les attentats, le mot fraternité est ressorti." Selon le président du collectif Alerte, "on se rend compte que derrière ce mot fraternité il faut qu'il y ait des pratiques d'écoute plus importantes de ce que vivent les personnes". Lui qui travaille actuellement sur un plan d'action du gouvernement pour rénover le travail social, témoigne d'une prise de conscience progressive, de l'importance de donner la parole à ceux qui vivent la précarité si on veut pouvoir les aider. Et de les écouter.
 

La Fraternité pour résister, le Teaser from Participation et Fraternité on Vimeo.

 

L'écoute pour résister

En novembre 2016, l'association Participation et Fraternité a proposé à une cinquantaine de personnes de travailler sur le thème "La fraternité pour résister" durant toute une journée. Des personnes qui vivent des situations de précarité, mais qui ont un trésor: cette fraternité qui les relève et leur permet de résister parfois au pire.

L'expérience de ces personnes est une richesse pour toute la société, à condition que leur parole soit partagée et écoutée. C'est tout l'objet de l'émission "Vous avez dit Fragile?" qui vous propose d'entendre quelques uns des échanges qui ont marqué la journée.
 

"La fraternité, c'est l'écoute des gens." Richard

 


©Participation et Fraternité

 

"La fraternité, c'est l'écoute des gens, une chose que je n'avais pas pris le temps de faire pendant plus 40 ans, j'étais à fond dans le travail." Richard vit dans une maison de la communauté Magdala, à Faches-Thumesnil (Nord), qui rassemble des familles du quart monde, des personnes à la rue ou en squat, et des hommes et des femmes qui font route avec eux, solidaires de leur espérance. "Des maisons où l'on s'entraide, où on prend soin des personnes qui sont malades", explique-t-il. Des lieux où on fait l'expérience de l'écoute, celle "que l'on peut avoir" et celle "que l'on peut donner" aussi.
 

 

 

"On est dans une société qui progresse beaucoup au niveau économique et technologique, mais qui perd au niveau humain parce que les gens ne s'écoutent plus et regardent avec la tête ; en fait il faut s'écouter et se voir avec le cœur." Chantal

 

"Il faut un lieu pour que l'écoute se vive." Jean-Claude

 

"Il y a diverses écoutes: il faut qu'elle soit de qualité, bienveillante, qu'elle aide à parler." Ange

 

 


©Participation et Fraternité

 

Emission enregistrée jeudi 24 novembre 2016 à Paris - Diffusion sur RCF Janvier 2017

 

 

logo_pf_2013.jpgRendez-vous mensuel, réalisé en partenariat avec l'association Participation et Fraternité,  "Vous avez dit fragile?" donne la parole aux personnes isolées, en situation de précarité, malades... Des personnes que la vie a fragilisées. Parce que la parole des personnes fragiles doit être entendue, RCF et l'association Participation et Fraternité veulent faire entendre sur les ondes l'espérance que redonne la joie d'être ensemble.Chaque mois, les personnes qui participent à l'émission se réunissent deux ou trois fois dans les semaines qui précèdent la séance d'enregistrement. Le concept de l'émission est porté par la conviction que c'est dans la rencontre que l'on partage, et que pour bien se rencontrer il faut passer du temps ensemble.
 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 21h00

Une expérience complètement originale! Sous la forme d'un forum accompagné et animé par Anne Kerléo et Daniel Maciel. Cette émission donne la parole aux plus fragiles, précaires, malades, détenus, isolés, et ouvre un temps de liberté ou les expériences peuvent se partager dans le respect de la parole de chacun. Une émission réalisée avec l’association Participation et Fraternité.

Le présentateur

Anne Kerléo

Journaliste de formation, Anne est passionnée de reportage, au coin de la rue ou à l'autre bout du monde. Rédactrice en chef "opérations spéciales" RCF, elle a pour mission de préparer et de coordonner la couverture d'événements grands ou petits et l'organisation d'émission hors des studios. Lyonnaise d'adoption, elle ne s'éloigne jamais longtemps de la Bretagne de ses origines.