L'illettrisme, ce handicap invisible

Présentée par Stéphanie Gallet

S'abonner à l'émission

Le temps de le dire

mardi 12 septembre à 9h03

Durée émission : 55 min

L'illettrisme, ce handicap invisible

© Photo by Redd Angelo on Unsplash

En France, plusieurs milliers d'associations luttent sur le terrain contre l'illettrisme. À l'école, en entreprise, au quotidien, souvent les personnes illettrées cachent leurs difficultés.

L'illettrisme concerne 7% de la population française, entre 18 et 65 ans. Soit 2.5 millions de personnes qui ne possèdent pas les bases nécesaires en calcul, lecture et écriture. En 2013, l'illettrisme était déclaré Grande cause nationale. Quatre ans après, la prise de conscience a avancé mais les défis à relever restent immenses. Mais à portée de main. Tous ceux qui s’engagent pour accompagner une personne en situation d’illettrisme le savent: on peut en sortir de cette situation.
 

"L'illettrisme est invisible puisque les personnes qui sont confrontées à cette situation ont toutes en commun d'avoir été scolarisées dans notre pays, donc elles cachent leurs difficultés"

 

L'illettrisme, un handicap invisible

Contrairement à l'analphabétisme qui concerne les personnes n'ayant jamais été scolarisées, l'illettrisme se dit des personnes qui sont passées par le système scolaire. Or, dans notre pays ce sont 100.000 jeunes qui sortent chaque année de l'école sans avoir acquis les savoirs fondamentaux. Des personnes qui dissimulent leur handicap. "L'illettrisme est invisible puisque les personnes qui sont confrontées à cette situation ont toutes en commun d'avoir été scolarisées dans notre pays, donc elles cachent leurs difficultés", explique Hervé Fernandez.
 

La lutte contre l'illettrisme, une mobilisation nationale

Du 8 au 15 septembre 2017, l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme (ANLCI) organise les Journées nationales d'action contre l'illettrisme. Parce que la lecture et l'écriture participent à l'épanouissement de la personne humaine, et parce que la rencontre, le partage et la solidarité sont au cœur de notre identité, RCF, en partenariat avec la fondation du groupe ADP, s'engage contre l'illettrisme et vous propose une programmation spéciale à l'occasion des Journées nationales d'action contre l'illettrisme.

En France, près de 300 manifestations contre l'illettrisme ont été labellisées à ce jour. Temps fort de la mobilisation, "la Cité des Pratiques, des solutions contre l’illettrisme", organisée par l’ANLCI à Lyon.

 



 

Lutte contre l'illettrisme: chacun peut participer!

Face à l’illettrisme, la rencontre est un élément déclencheur fondamental, qui se fonde avant tout sur la confiance. Une condition essentielle pour qu’une personne en difficulté avec la lecture, l’écriture ou le calcul, ose faire le premier pas vers une solution. "Sans la reprise de confiance on n'arrivera pas à débloquer la situation d'apprentissage", témoigne Marie-Odile Chassagnon, engagée sur le terrain au sein de l'association Savoirs pour réussir Paris.

La lutte contre l’illettrisme reste un enjeu d’autant plus essentiel que chacun peut participer! C'est par la rencontre, la parole, l’écoute, que l'on fait reculer ce handicap invisible.

 

Invités

  • Hervé Fernandez , directeur de l'ANLCI (Agence nationale de lutte contre l'illettrisme)

  • Maurice Monoky , directeur de l'Afp2i Nord

  • Marie-Odile Chassagnon , directrice de l'association Savoirs pour réussir Paris

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi, à partir du lundi 4 septembre 2017

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Stéphanie Gallet reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.