Réinsertion des personnes détenues : un enjeu de société

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

vendredi 24 janvier à 9h03

Durée émission : 55 min

Le Temps de le dire

© Michael BUNEL/CIRIC - 26 juin 2016 : Détenus et garde dans un couloir de la maison d'arrêt de Villepinte (93), France.

Comment améliorer la réinsertion des personnes détenues? Le Cese a émis plusieurs propositions dont notamment un meilleur accès aux soins et aux droits.

LIVRE COMME L'AIR, L'ÉMISSION LITTÉRAIRE EN PRISON - Chaque mois, RCF vous propose une émission de 55 minutes construite autour d’un ou plusieurs livres sur lesquels des détenus sont invités à réagir, à témoigner et à échanger, souvent en présence de l’auteur. Une invitation à la lecture et au partage, au-delà des murs !
> En savoir plus

 

Le rapport du Cese

Le sujet des prisons revient régulièrement à la une de l’actualité. Et avec lui la question de la réinsertion. Mardi 26 novembre le Conseil économique social et environnemental (Cese) a adopté un avis sur "La réinsertion des personnes détenues : l’affaire de tous et toutes". En résumé ce rapport indique que "malgré certaines avancées, les changements en profondeur restent encore à réaliser". Et pointe du doigt la surpopulation carcérale qui "atteint, en dépit de coûteux investissements, un niveau record".
 

Des peines alternatives à la détention

"La prison désocialise, déresponsabilise, crée de multiples ruptures ou exacerbe celles qui existaient déjà", dit le Cese. Sans tomber dans l’angélisme, on peut admettre que l’emprisonnement n’est pas la solution à tout. D'ailleurs le rapport du Cese montre que "les alternatives à la détention sont insuffisamment utilisées". La question des peines alternatives à la détention doit donc davantage être pensée pour qu'elles soient mises en place plus efficacement.
 

La dignité du détenu

Et quand la détention s’avère être la seule solution, il faut réfléchir aux conditions dans lesquelles celle-ci est effectuée. Priver quelqu’un de sa liberté ne signifie pas le priver de sa dignité : des droits existent et doivent être respectés, sinon on ne fait que reproduire un cycle infernal de violence qui, s’il n’est pas enrayé, risque de refluer sur l’ensemble de la société. 

 

Émission d'archive diffusée en novembre 2019

 

Invités

  • Antoine Dulin, membre du Cese, rapporteur de l'avis "La réinsertion des personnes détenues : l’affaire de tous et toutes"

  • Clotilde Gilbert, fondatrice et directrice de l'association Wake up café

  • François Bès, coordinateur du pôle enquête de l'Observatoire international des prisons (OIP)

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 09h03

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.