Un habitat partagé dans l'ancienne prison Saint Paul de Lyon

Présentée par Philippe Lansac

S'abonner à l'émission

Contre courant

vendredi 14 juillet à 13h30

Durée émission : 25 min

Un habitat partagé dans l'ancienne prison Saint Paul de Lyon

© Habitat et Humanisme

Refuser l'exclusion et l'indifférence dans nos villes, c'est tout le projet d'une nouvelle résidence intergénérationnelle ouverte par Habitat et Humanisme il y a un an sur le campus de l'université catholique de Lyon . Une résidence universitaire où les étudiants, en l'échange d'un loyer modéré, choisissent de donner de leur temps pour des personnes fragilisés sorties de l'hopital qui n'ont plus de famille ou de logement adapté. Dans Contre courant, cette semaine, Philippe Lansac, nous emmène au coeur de cette résidence baptisé la Vie Grande Ouverte

En plein centre de Lyon, dans l'ancienne prison Saint-Paul tout juste rénovée et transformée, se trouve la résidence Emmanuel-Mounier. Fruit d'un partenariat entre l'association Habitat et Humanisme et l'UCLY (Université catholique de Lyon), elle accueille des étudiants et une quinzaine de patients convalescents sortant d'hôpital.

Dans ce lieu qui n'est pas anodin - une ancienne prison - le projet est tout aussi original que novateur. Et résolument solidaire. "L'idée était de faire rendre des services par les étudiants à ces convalescents", explique Georges Aspromontes, référent bénévole de cette résidence intergénérationnelle.
 


©Habitat et Humanisme

 

Refuser l'exclusion et l'indifférence dans nos villes. C'est le principe qui régit les lieux. Les personnes accueillies suite à leur hospitalisation sont médicalement aptes à sortir mais s'ils passent par la résidence Emmanuel-Mounier, c'est qu'ils connaissent des situations d'isolement familial, financier ou social. Le contact avec les étudiants est en quelque sorte une étape vers la réinsertion.

Du côté des 139 étudiants, en l'échange d'un loyer modéré, ils donnent de leur temps à ces personnes fragilisées. Amandine, étudiante en école d'ingénieur, y trouve son compte. Au-delà de son envie de "s'engager" et de "se sentir utile", elle trouve ici le réconfort de la colocation et la satisfaction de faire des rencontres. A raison de deux patients par étage répartis sur sept étages, les convalescents apprécient d'être bien entourés.

 

Reportage réalisé en septembre 2016

 

 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les lundis à 05h00

Des reportages hebdomadaires qui ouvrent une fenêtre sur le monde en partant à la rencontre d'hommes et de femmes d'ici et d'ailleurs.

Le présentateur

Philippe Lansac

Philippe Lansac est le directeur de la radio RCF Lyon.