Une clinique ...du droit !

Présentée par

S'abonner à l'émission

Les Bonnes ondes

mardi 14 juin 2016 à 12h30

Durée émission : 25 min

Une clinique ...du droit !

Apporter des conseils gratuits et personnalisés dans tous les domaines du droit, c'est ce que propose la clinique juridique de Paris. Une association créée par 4 étudiants de la Sorbonne pour faciliter l'accès à la Justice.

Nul n’est censé ignorer la loi. On connait  le célèbre adage. Mais tout le monde n’a pas forcément la compétence et les moyens de se plonger dans les quelques 10 500 lois ou 127 000 décrets régissant notre droit français. Alors s’il existe bien  des sites ou des revues de vulgarisation, le mieux, c’est d’avoir un conseil personnalisé. Et c’est justement ce que vous propose la Clinique juridique de Paris. En quoi elle consiste et qu’est-ce qu’on peut en attendre ? Les précisions de Sophie de Kermenguy, au micro de Vincent Belotti.
(Pour en savoir plus: www.cliniquedeparis.com)

A suivre aussi: 

Transformer des clowns en mannequins d’un jour. C’est l’expérience vécue par les personnes Alzheimer accueillis à l’hôpital de jour de Fourvière à Lyon. Didier Rodriguez a suivi ce drôle de défilé.
Et puis dans notre rendez-vous innovation, on vous emmène à la Roche sur Yon parcourir la première route solaire. 

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 12h30, 18h30 et 05h00

Faites le plein de "Bonnes ondes" avec Vincent Belotti dans un magazine pratique, positif et participatif! Chaque jour, un zoom sur une actualité ou une initiative solidaire, la rencontre de ceux qui, un jour, ont eu un déclic pour changer de vie et se mettre au service des autres, des chroniques liées à l’emploi, la santé ou encore l’innovation pour faciliter et embellir le quotidien.

Le présentateur

Vincent Belotti

Ado, Vincent écoutait dans son lit les voix de la nuit, espérant un jour passer de l’autre côté du transistor. Après avoir couvert l’actualité pour RCF Haute-Savoie puis RCF Lyon, il a animé A votre service puis Ca va mieux en le disant. Avec C’est aussi de l’info une nouvelle aventure commence. Mais il n’abandonne pas sa collection d’appareils de TSF des années 30 à 50.