"Une icône de la République qui recherche la normalité" : la biographie de Zidane présentée en prison

Présentée par

S'abonner à l'émission

Livre comme l'air, l'émission littéraire en prison

mardi 3 décembre à 21h00

Durée émission : 55 min

"Une icône de la République qui recherche la normalité" : la biographie de Zidane présentée en prison

© RCF / Véronique Macary - Frédéric Hermel, auteur de "Zidane" (éd. Flammarion)

Le journaliste Frédéric Hermel consacre un livre sensible à l'icône Zidane, qu’il dévoile aux détenus de la maison d’arrêt de Nanterre. Une rencontre pleine de rires, de scoops et de foot.

00:00

00:00

Zidane rassemble, jusque dans les murs de la prison. Réticents à sortir de leurs cellules malgré leur passion pour le football, plusieurs détenus ont fini par se laisser convaincre par Estelle Mallard, gestionnaire de la bibliothèque au centre pénitentiaire des Hauts-de-Seine, de venir participer à une rencontre avec Frédéric Hermel, journaliste sportif, correspondant en Espagne depuis 26 ans de plusieurs médias français. Un rendez-vous orchestré par l'association Lire pour en sortir, qui offre des livres aux détenus.

Le journaliste sportif a vu sa vie se transformer avec l’arrivée de Zinédine Zidane à Madrid à l’été 2001. "Ma carrière a bifurqué vers le sport, c’est très intéressant car le football touche tous les domaines, mélange toutes les cultures, toutes les religions, toutes les classes sociales. Cela touche aussi beaucoup les émotions, comme la jalousie. Quand quelqu’un réussit, automatiquement il y a de la jalousie… J’ai moi-même subi aussi de la jalousie parce que je suis tout proche de l’icône, cela fait 18 ans que je connais, on se tutoie et je l’appelle Zizou.".

Au-delà de l’icône, c’est l’homme, le mari, le père, le frère, l’ami,  qu’il raconte dans son livre, où l’on perçoit le lien singulier qui les unit. L'auteur, comme Zidane, est d'un milieu modeste aux valeurs humaines bien accrochées : la loyauté, l'écoute, le partage. Frédéric Hermel décrit celui que son entourage appelait alors  "Yazid" ou "Yaz", lorsqu'il était au centre de formation de Cannes, comme "sérieux, discipliné,  posé, méthodique, respectueux des formateurs, des consignes, des horaires".  Il a recueilli des confessions inédites : les inquiétudes du champion  sur l’éducation et l’avenir de ses fils ("J’ai peur que mes fils deviennent des petits cons"), sa sensibilité, sa solitude face à l’incarnation du mythe républicain, son rapport à la violence

Un joueur touché par la grâce 

"Quatre mots pour définir une vie, un état d’esprit, une ambition. Quatre mots pour se faire comprendre d’autrui, se faire connaître par celui qui le regarde, l’affronte ou le craint :  je suis un compétiteur… ".  Plusieurs extraits de la biographie, parue aux éditions Flammarion, sont lus par le comédien Alexis Jarniac.

"Un être au destin exceptionnel, qui dégage tellement de puissance et de force"…  

Frédéric Harmel ne cache pas  l’admiration qu’il a pour Zidane. "C’est une biographie dont j’assume la bienveillance mais qui n’est pas complaisante. Comme tout humain, il peut péter les plombs et ne pas contrôler son émotion".  Amateur de biographies, Samir, détenu né en 1998, "trois jours après la coupe du monde" , s’enthousiasme : "Ce livre m’a appris beaucoup de choses sur le football et le métier de journaliste"… Quant à Dimitri, qui n'avait jamais lu vraiment autre chose que des BD, il va bientôt terminer le deuxième "vrai livre" de sa vie.  La discussion footballistique s’enflamme entre les détenus (particulièrement connaisseurs) et le journaliste. Avec un scoop : "Mbappé va venir au Real Madrid, c’est sûr !"

Droit à la lecture

Les fondateurs de l'activité "Lire pour en sortir", qui est proposée dans le quartier dit des personnes vulnérables (une trentaine de détenus qui n’ont pas accès directement aux activités)  estiment que la lecture a un rôle de prévention. Flora Defolny, directrice pénitentiaire d’insertion et de probation au service  pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP) des Hauts-de-Seine, confirme : "La culture est un des vecteurs de réinsertion par tout ce qu’elle apporte en termes de remobilisation des personnes, de confiance en soi, d’ouverture.  Les personnes qui sont en milieu fermé sont privées de leur liberté de circuler, mais ne sont pas privées de leurs autres droits. Le droit à la lecture et à la culture en font partie. Le livre fait aussi partie d’un des moyens pour nous de réinsertion".  

 

Émission enregistrée avec le soutien de la Fondation Groupe ADP

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les premiers mardis du mois à 21h et les dimanches suivants à 0h00

Avec la collaboration de l'association Lire pour en sortir, qui agit en milieu carcéral, et avec le soutien de la Fondation Groupe ADP, RCF vous propose une émission de 55 minutes réalisée par Véronique Macary, construite autour d’un ou plusieurs livres sur lesquels des détenus seront invités à réagir, à témoigner et à échanger, souvent en présence de l’auteur. Une invitation à la lecture et au partage, au-delà des murs !

Le présentateur

Véronique Macary

Véronique Macary est une productrice indépendante qui travaille régulièrement sur RCF. Elle partage avec l’auditeur ses allers-retours entre le monde et les studios.