Sortir de l'alcool grâce aux Pèlerins de l'eau vive

Présentée par

S'abonner à l'émission

Vous avez dit fragile?

mardi 24 septembre à 21h00

Durée émission : 55 min

Sortir de l'alcool grâce aux Pèlerins de l'eau vive

© Mark Andrev Le Lem

Foi, fraternité, prière et témoignage : ce sont les clés de la joie des Pèlerins de l'eau vive. Et une aide pour sortir de l'alcool et tenir dans l'abstinence. Histoires de Résurrection.

"Jésus sauveur, guéris-nous de l'alcool, merci." Nous sommes en 1979 à Lourdes. Cette prière inscrite sur une pancarte attire tous les regards durant la procession. Trois femmes, Marie-Claire, Zélie et Marion l'ont écrite au marqueur sur une boîte à chaussures qu'elles portent au bout d'un manche à balais. Elles l'ont écrite parce qu'elles ont été touchées par les souffrances d'une femme alcoolique qu'elles viennent de rencontrer. Le maître de cérémonie place leur bannière bien en vue, un évêque félicite les trois femmes pour leur courage et leur foi, des foules de pèlerins les assaillent. C'était il y a 40 ans et c'est ainsi que sont nés Les Pèlerins de l'eau vive

 

Le concept de l'émission Vous avez dit fragile ?" - Ce rendez-vous mensuel sous la forme d'un forum donne la parole aux plus fragiles, aux personnes précaires, malades, détenues ou isolées. Des hommes et des femmes que l'on l'a pas l'habitude d'entendre sur les ondes et pour qui prendre la parole en public représente une trêve, un temps de liberté, où les expériences peuvent se partager dans le respect des uns et des autres. Parce que la parole des plus pauvres nous enseigne la force de l'Évangile, elle est au cœur de "Vous avez dit fragile ?".

 

Les pèlerins de l'eau vive fêtent leurs 40 ans

En 2019, Les Pèlerins de l'eau vive célèbrent leurs 40 ans. À cette occasion, un livre vient d'être publié, "Jésus Sauveur, guéris-nous de l’alcool, merci" (éd. Téqui). Il raconte l'histoire du mouvement et développe sa spiritualité. Celle que Marion Cahour (1908-2000), médecin alcoologue, et ses amies Marie-Claire et Zélie ont initiée en 1979 sans savoir qu'elles étaient en train de se lancer dans une grande aventure. Ces trois femmes de la région nantaise étaient témoins des ravages que peut provoquer l'alcool - le père de Marion Cahour en était mort. 

Elles ont décidé l'année suivante de revenir à Lourdes avec des amis et des membres de leur famille touchés par l'alcool. Et depuis, tous les ans, Les Pèlerins de l'eau vive reviennent dans la cité mariale, ils sont originaires de France, des Dom-Tom et de différents pays d'Europe. 
 

Témoignages de Pèlerins de l'Eau Vive

"Mon mari était malade de l'alcool, c'est difficile de voir souffrir celui qui est malade et d'être impuissant." Avec émotion, Lucienne raconte comment Les Pèlerins de l'eau vive ont aidés son mari Luigi. Alors que tous les médecins disaient que jamais il ne s'en sortirait, elle gardait une lueur d'espoir. En 1990, le couple décide enfin de partir en voyage de noces, plus de 20 ans après leur mariage. Ils choisissent Lourdes pour destination. Et Lucienne espère secrètement qu'en voyant les bannières des Pèlerins de l'eau vive "ça ferait tilt" dans l'esprit de son mari. Aujourd'hui, ils sont mariés depuis 52 ans. "Notre renaissance a eu lieu à Lourdes."

Catherine a été "malade de l'alcool" pendant une dizaine d'années. "En sortant de la maladie, je fréquentais l'Association Vie Libre, mouvement d'anciens buveurs laïcs, en tant que chrétienne il me manquait une dimension spirituelle." Une question surtout hantais Catherine : "Comment peut-on être à la fois malade de l'alcool et chrétien ?""Cela me paraissat antinomique." Grâce à son médecin elle a rencontré il y a 20 ans Les Pèlerins de l'eau vive, "ils font partie de ma vie, de ceux qui m'ont fait faire tout un chemin spirituel depuis ma sortie de la maladie, je ne me verrai pas continuer sans eux".

 

Émission enregistrée le 2 juillet 2019 - Diffusion le 24 septembre 2019 sur les antennes de RCF - Merci à tous ceux qui ont accepté de témoigner!

 

logo_pf_2013.jpgRendez-vous mensuel, réalisé en partenariat avec l'association Participation et Fraternité,  "Vous avez dit fragile?" donne la parole aux personnes isolées, en situation de précarité, malades... Des personnes que la vie a fragilisées. Parce que la parole des personnes fragiles doit être entendue, RCF et l'association Participation et Fraternité veulent faire entendre sur les ondes l'espérance que redonne la joie d'être ensemble. Chaque mois, les personnes qui participent à l'émission se réunissent deux ou trois fois dans les semaines qui précèdent la séance d'enregistrement. Le concept de l'émission est porté par la conviction que c'est dans la rencontre que l'on partage, et que pour bien se rencontrer il faut passer du temps ensemble.
 

 

 

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les 4èmes mardis du mois, à 21h

Une expérience complètement originale! Sous la forme d'un forum accompagné et animé par Anne Kerléo et Daniel Maciel ou soeur Elisabeth. Cette émission donne la parole aux plus fragiles, précaires, malades, détenus, isolés, et ouvre un temps de liberté ou les expériences peuvent se partager dans le respect de la parole de chacun. Une émission réalisée avec l’association Participation et Fraternité.

Le présentateur

Anne Kerléo

Journaliste de formation, Anne est passionnée de reportage, au coin de la rue ou à l'autre bout du monde. Rédactrice en chef "opérations spéciales" RCF, elle a pour mission de préparer et de coordonner la couverture d'événements grands ou petits et l'organisation d'émission hors des studios. Lyonnaise d'adoption, elle ne s'éloigne jamais longtemps de la Bretagne de ses origines.