Ugo Bernalicis (Insoumis): "nous avons mobilisé les quartiers populaires"

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'invité de l'été

lundi 17 juillet à 7h22

Durée émission : 7 min

L'invité de l'été

© MARTIN BUREAU AFP

Portrait d'un jeune député de la France insoumise,élu à l'Assemblée nationale lors des dernières élections législatives.

"L'avenir ce n'est pas ce qui va arriver, c'est ce que nous allons faire". C’est cette citation de Gaston Bachelard qu’a choisi de mettre en avant sur son blog Ugo Bernalicis, tout jeune député du Nord, élu en juin dernier sous la bannière de la France Insoumise. Un novice à l'Assemblée nationale, mais qui n'en est pourtant pas à sa première expérience politique. 
 

Un vieux militant politique

A 27 ans, il a en effet une belle vie politique derrière lui. C’est d’ailleurs sans doute cette conscience politique qui l’a toujours porté avec un père et un grand-père militant communiste. Elu au mois de juin dernier sous la bannière de la France insoumise, Ugo Bernalicis est désormais député.

"Depuis tout petit, j’ai commencé à faire carrière en politique en tant que délégué de classe, au primaire, au collège. Au-delà de cette boutade, j’ai fait mes premières manifestations lors de la réforme Fillon en 2005 au lycée. Cela a été la continuité. Après il y a eu le CPE, la loi LRU, la campagne présidentielle de 2007, le référendum sur le traité constitutionnel européen en 2005. Et malgré mon jeune âgé, j’ai été de toutes ces batailles. Ce qui fait de moi un vieux militant politique tout en étant un jeune homme" explique 
 

Un renouvellement de la vie politique

Ugo Bernalicis est arrivé loin devant la candidate de la République en Marche, dans sa circonscription, avec plus de 64 % des voix. Un véritable plébiscite même si l’abstention a été très forte. "Ce qu’on peut remarquer dans l’élection des députés de la France insoumise, c’est que nous avons remobilisé les quartiers populaires au second tour" ajoute le jeune député.

Le jeune député affirme, avec le mouvement de la France insoumise, représenter le renouvellement de la vie politique. "C’est une très bonne chose. Les observateurs auront remarqué que Jean-Luc Mélenchon a fait plus de 30 % chez les 18-24 ans" précise celui qui compte bien se mobiliser dans l’hémicycle, notamment sur la question de la loi antiterroriste et sur la loi de moralisation de la vie publique.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 07h22 et 18h15 Tous les samedis à 07h22

Une personnalité, connue ou peu connue, se confie. Découvrez les portraits de ceux qui vivent près de chez vous, leur parcours, leurs passions, leurs projets...