Consommer moins pour vivre plus

S'abonner à l'émission

Génération Écolo

vendredi 17 janvier à 17h15

Durée émission : 2 min

Consommer moins pour vivre plus

© Jason Briscoe / Unsplash

Quand la famille de Mathilde est passée au "zéro déchet", il a fallu changer d'habitudes: ne plus piocher dans la boîte à biscuits, prendre le temps de cuisiner... et devenir responsable.

"GÉNÉRATION ÉCOLO", UNE CHRONIQUE À RETROUVER DANS L'ÉMISSION "COMMUNE PLANÈTE" - Commune Planète, c'est la nouvelle émission d'écologie sur RCF. Un rendez-vous hebdomadaire proposé par Anne Kerléo à découvrir dès ce vendredi 10 janvier 2020.
> En savoir plus

 

se lancer en famille dans le zéro déchet

Il y a un grand placard dans la cuisine. Le placard où on range les gâteaux, les biscuits et autres délices à grignoter quand on a un petit creux. Samedi dernier, j’ouvre le placard et là je regarde… Rien ! Pas de gâteau, pas même un petit biscuit. Tout d’un coup, ça me revient ! Il y a environ deux mois de ça, nous avons décidé en famille de nous lancer dans le "zéro déchet" et de faire attention à notre manière de consommer. Donc lorsque que Maman a fait les courses elle n'a plus acheté mes biscuits en sachet. Et là, tout ce qu’on avait en réserve a été mangé.
 
Devant ce placard vide je ressentais beaucoup de frustration. Frustration parce que j’avais une petite faim et que je me voyais déjà en train de grignoter mes biscuits préférés. Frustration parce que j’ai toujours eu l’habitude d’ouvrir ce placard et de me servir et que je prends conscience que c’est fini. J’en veux à Maman, je lui dis qu’elle aurait quand même pu trouver une solution de remplacement ! Sa réponse a juste été : "Fais un gâteau toi-même, on pourra le partager au goûter."
 

Alimentation : les vertus du changement

En faisant mon gâteau j’ai eu du temps pour réfléchir sur ma façon de consommer. En fait, ma génération a été habituée à tout avoir d’un coup, sans peine. Les gens, autrefois, faisaient leur propre pain à partir des céréales qu’ils avaient mis du temps à cultiver eux-mêmes. Ils élevaient des poules pour avoir des œufs. Pour nous, c’est du tout cuit, tout de suite ! 

J’ai pris conscience de la chance que j’ai aujourd’hui de pouvoir manger à ma faim quand plus de 800 millions de personnes demeurent sous-alimentées à travers le monde. La frustration, le manque de quelque chose, fait que l’on se rend compte de la valeur des choses. J’étais heureuse, fière de moi, en faisant ce gâteau.

Consommer mieux et moins

Mon petit frère et ma sœur sont venus et m’ont aidée. Nous avons partagé un beau moment de complicité, nous nous sommes fait plaisir. Cette démarche écologique, le "zéro déchet" resserre les liens familiaux, en quelque sorte, et nous donne des occasions de passer du bon temps ensemble. Elle change mon regard mon regard sur le monde, elle transforme ma vision de l’avenir et je prends plus conscience de la valeur des choses.
 
Comme beaucoup de jeunes je veux que tout ça change, qu’on invente de nouvelles façons de consommer plus sobres et plus solidaires. Finalement ce placard vide m’a appris que consommer moins ça peut permettre de vivre plus !

 

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 17h15

Ils ont entre 17 et 19 ans, ils sont de la génération de Greta Thunberg. Certains s'identifient à elle, d'autres non, mais ils ont en commun la conscience d'avoir à devenir adultes dans un monde en crise et ils entendent bien ne pas rester spectateurs. Des lycéens de Terminale des filières agricoles de l'Institut de Genech (59) et des filières classiques du lycée Saint-Paul (à Lille) partagent leurs questions, leur regard et leurs convictions sur la transition écologique. "Génération Écolo" est une chronique de l'émission Commune Planète, l'émission de RCF sur l'écologie