Faut-il manger moins de viande pour sauver la planète?

Présentée par

S'abonner à l'émission

Demain je m'y mets

vendredi 10 janvier à 17h35

Durée émission : 2 min

Faut-il manger moins de viande pour sauver la planète?

© Markus Spiske / Unsplash

Pour des raisons environnementales, de santé, d’éthique ou de budget, de plus en plus de Français se posent la question de réduire leur consommation de viande.

00:00

00:00

"DEMAIN JE M'Y METS", UNE CHRONIQUE À RETROUVER DANS L'ÉMISSION COMMUNE PLANÈTE - Commune Planète, c'est la nouvelle émission d'écologie sur RCF. Un rendez-vous hebdomadaire proposé par Anne Kerléo à découvrir dès ce vendredi 10 janvier 2020.
> En savoir plus

 

Faut-il Manger moins de viande pour sauver la planète ?

Pour des raisons environnementales, de santé, d’éthique ou de budget, de plus en plus de Français se posent la question de réduire leur consommation de viande. Celle-ci représente environ la moitié des émissions de gaz à effet de serre liées à notre alimentation et 14,5% des émissions mondiales. Légèrement plus que le secteur des transports. Et ceci, même si la consommation est en baisse ces 10 dernières années avec une consommation annuelle moyenne de 60 kilos de viande par Français.

La production de viande est l’une des activités les plus énergivores pour la planète. Pour produire un kilo de bœuf, il faut l’équivalent d’une petite piscine, soit 10 fois plus que pour produire un kilo de blé. Ce même kilo de bœuf émet 18 kilos de gaz à effet de serre contre 0,2 pour produire un kilo de lentilles.

La production de viande est également impliquée dans la déforestation : on détruit les forêts primaires pour planter du soja ou du maïs OGM pour nourrir les bêtes. Mais en réalité, toutes les filières ne se valent pas. Le bœuf et l’agneau sont les viandes dont la production pèsent le plus sur la planète, puis le porc et enfin la dinde et le poulet qui ont un impact sensiblement plus léger. 
 

être attentif au Mode de production

Tous les modes de production ne se ressemblent pas. Si l’élevage industriel constitue le pire scénario, celui aux conséquences énoncées, il existe en Europe des alternatives responsables. Encore faut-il savoir les reconnaître dans les rayons.

Si l’on prend aussi en compte la notion de bien-être animal, chère à 73% de Français, c’est, sans surprise, le mode de production biologique le plus respectueux de l’environnement et des animaux. Vous pouvez aussi opter pour le "label rouge" dont les exigences sont proches, et bien sûr, continuer à donner la priorité aux élevages français.
 

Pour une alimentation plus saine

La bonne nouvelle c’est que manger moins de viande, c’est aussi bon pour la santé ! L'Organisation mondiale de la santé (OMS) l’a confirmé et recommande de limiter la consommation de charcuterie à 150 g par semaine et celle des viandes, autre que la volaille, à 500 g par semaine.

L’idée n’est pas de devenir tous végétariens. Mais l’invitation est bien de continuer à aimer la viande et à en manger moins et mieux ! Jouez sur la fréquence de consommation ou les quantités consommées, privilégiez la volaille et les labels de qualité et réhabilliter le duo céréales - légumineuses françaises dans vos assiettes. 

En cette période propice aux bonnes résolutions, et si vous participiez au Lundi vert ? L’initiative, lancée par 500 personnalités, invite, chaque lundi, à essayer de ne manger ni viande, ni poisson. Vous pouvez vous inscrire sur le site si vous êtes en panne d’idées recette. Alors, lundi, on s’y met ?

 

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Tous les vendredis à 17h35

Une chronique concrète pour passer à l'action, avec quatre chroniqueurs qui inventent déjà le monde d'après, chacun(e) dans son domaine : - Alimentation, consommation et bien-être durable avec Anne Moreau - Zéro déchet et do it yourself (DIY) avec Juliette Lesueur (merci à RCF Isère qui accepte d'enregistrer ce chroniqueur) - Mobilité durable avec Ludovic Bu (merci à RCF Sarthe pour la prise de son) - Sobriété numérique avec Olivier Vergeynst de Green IT "Demain je m'y mets" est une chronique de l'émission Commune Planète, l'émission de RCF sur l'écologie

Le présentateur

Anne Moreau

Anne Moreau est chroniqueuse sur RCF, spécialiste de l'alimentation, de la consommation et du bien-être durables.