Langues régionales : comment les faire vivre ?

Présentée par UA-179865

S'abonner à l'émission

Je pense donc j'agis

jeudi 10 juin à 10h00

Durée émission : 55 min

Langues régionales : comment les faire vivre ?

© ErikaWittlieb de Pixabay

La France comptabilise environ 75 langues régionales qui forment des identités et des cultures régionales nécessaires et importantes pour beaucoup de français.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

La promotion des langues régionales, un combat du quotidien

En mai dernier, le Conseil constitutionnel a censuré en partie la Loi Molac, destinée à la promotion des langues régionales. L’enseignement immersif et l’utilisation de diacritique comme le tilde dans les actes de l’état-civil sont menacés. Une triste réaction pour les défenseurs des langues régionales, "un coup de massue" pour Gregor Mazo, directeur du réseau des écoles Diwan œuvrant à l’apprentissage du Breton. Mais pour d'autres comme Marie-Jeanne Verny, co-secrétaire de la FELCO, la Fédération des Enseignants de Langue et Culture d'Oc, c’est paradoxalement une bonne nouvelle : "jamais nous n’avons eu autant de place dans le paysage médiatique. Tout le monde parle des langues régionales, c’est déjà une petite victoire". Une censure des langues régionales qui renforce l'engagement militant des acteurs dans les régions, comme l'explique Thierry Delobel, président de IKAS-BI, une association qui promeut et défend l'enseignement du Basque : "ils ont voulu nous impressionner, mais c’est tout l’inverse, cela renforce notre combat".
 

Découvrir une langue mais surtout une culture

Bien plus qu’un simple moyen de communication, les langues régionales transmettent une culture qui disparaît peu à peu avec la langue. "Lorsqu’on perd une langue, on perd tout un répertoire, ainsi qu’un background culturel", déplore Gregor Mazo. Une culture, une identité et même un patrimoine qui s’effacent de jour en jour, comme le témoigne Simone, auditrice de RCF : "le savoyard a disparu, on a perdu notre identité". La promotion des cultures régionale par la langue est évidente selon Marie-Jeanne Verny : "lorsqu’on offre aux enfants une langue, ils se rendent compte de la force culturelle de leur région". Pour ces défenseurs de la langue, c’est surtout l’idée de protéger leur diversité et leur identité. Des idées fortes qui leur valent, malheureusement, d’être désignés comme séparatistes. Un cliché pour Thierry Delobel, qui pense que les pouvoirs publics confondent langue unique et langue commune. Cette diversité n’est pour lui pas séparatiste, mais permet d’adopter une autre réflexion et vision du monde. C’est par la diversité des cultures que l’on découvre son voisin. 
 

Un apprentissage immersif

L'apprentissage des langues régionales peut se faire de différentes manières. Les écoles Diwan ont fait le choix de l’immersion, c'est-à-dire que les cours scolaires sont disposés en Breton hormis les cours de linguistique et de français.  Mais concernant la décision du Conseil constitutionnel, Gregor Mazo n'a pas l'intention d’arrêter : "C’est un coup dur, mais nos écoles seront ouvertes en septembre". Même discours pour l'association IKAS-BI : "à la rentrée 2021, les trois sections en immersion ouvriront peu importe le Conseil".

Invités

  • Gregor Mazo, directeur du réseau des écoles Diwan

  • Thierry Delobel, président IKAS-BI

  • Marie-Jeanne Verny, co-secrétaire de la FELCO, présidente du CREO

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 9h03

Cette émission interactive de deux heures est une double invitation à la réflexion ET à l’action. Une heure pour réfléchir, creuser une question et prendre du recul sur l’actualité avec des invités interviewés par les rédacteurs en chef RCF. Une heure pour agir, avec les témoignages d’acteurs de terrain et les auditeurs, pour se mettre en mouvement et s’engager ensemble dans la construction du monde de demain. Intervenez en direct à l'antenne au 04.72.38.20.23 ou écrivez-nous à : direct@rcf.fr

Le présentateur

Melchior Gormand

C'est à l'adolescence que Melchior Gormand se découvre une passion pour la radio. Pour cette saison 2020-2021, il vous accompagne chaque matin entre 9h et 11h dans l'émission interactive "Je pense donc j'agis".