Au synode, des jeunes viennent demander de l'aide à l'Eglise

9 octobre 2018 Par

​Au synode, les jeunes viennent avec leurs questions, leurs préoccupations, mais aussi avec leur espérance. C’est le cas de Tahiry Malala Marion Sophie Rakotoralahy.

Tahiry Malala Marion Sophie Rakotoralahy a 23 ans. Elle vient de Madagascar et fait partie des 36 jeunes auditeurs présents pour le synode des évêques sur les jeunes, à Rome. Elle est présidente nationale des jeunes étudiants catholiques de Madagascar, et elle répond aux questions d'Etienne Pépin.

"On a rencontré le pape à trois reprises. Il est toujours là avec nous. On peut discuter avec lui. Mais ce que je veux faire, c’est aider les jeunes. En tant qu’étudiants, nous avons un gros problème d’éducation à Madagascar, surtout en ce qui concerne l’instabilité politique. L’éducation est en crise. Il faut que les jeunes se tournent vers l’Église pour avoir de meilleures idées, pour avoir plus d’attention. Nous sommes là pour être écoutés, et pour avoir une solution pour l’éducation" explique-t-elle.

Outre le problème éducatif, à Madagascar, les jeunes ont tendance à se tourner vers les sectes. "Concernant la liturgie et les homélies, l’Église n’est pas tout à fait ouverte. Il y a deux sortes d’églises, les églises évoluées, et celles qui gardent la traduction ancestrale, surtout dans les zones rurales. Certains jeunes se sentent délaissés et ils se tournent vers les sectes" ajoute Tahiry Malala Marion Sophie Rakotoralahy.

Cette dernière est persuadée que les pères synodaux pourront répondre à ses interrogations. "Lorsqu’ils nous écoutent, ils peuvent nous proposer des solutions. Nous nous sentons en sécurité. Nous avons la confiance envers l’Eglise. Elle peut nous aider. Les prêtres qui travaillent dans les églises sont disponibles pour nous. Nous avons ce que nous ne pouvons pas avoir sur place. Si les prêtres sont prêts à écouter, alors les jeunes se tourneront vers l’Eglise, et ça c’est une bénédiction pour nous les jeunes" conclut la présidente nationale des jeunes étudiants catholiques de Madagascar.

Tahiry Malala Marion Sophie Rakotoralahy, présidente nationale des jeunes étudiants catholiques de Madagascar:

00:00

00:00