Faraj-Benoît Camurat : «En restaurant Mar Behnam, on permet aux chrétiens de conserver leurs racines »

Présentée par Stéphanie Gallet

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

mercredi 16 août à 7h50

Durée émission : 15 min

Faraj-Benoît Camurat : «En restaurant Mar Behnam, on permet aux chrétiens de conserver leurs racines »

© Fraternité en Irak - Le Monastère avant et après sa destruction

Daesh a été chassé de la ville irakienne de Mossoul, mais un long travail de restauration se prépare. Nous en parlons avec notre invité Faraj-Benoît Camurat, président de Fraternité en Irak.

un immense patrimoine perdu

C’est une autre bataille qui est menée après la libération de Mossoul : celle de la reconstruction du patrimoine irakien. En effet, l’Etat Islamique a mené un véritable nettoyage culturel. La Mosquée Al-Nouri  de Mossoul et son minaret penché, symbole de la ville, a été détruite ainsi que plusieurs églises : celles des dominicains ou l’église Saint-Thomas, « toujours debout mais dans un piteux état ». La bibliothèque et le musée de Mossoul ont également été détruits.

 

« Daesh a voulu purifier le patrimoine culturel de Mossoul. »

 

Les villes et villages chrétiens de la plaine de Ninive ont également été touchés par les destructions. « Daesh a eu recours à l’incendie systématique des maisons et des églises », explique Faraj Benoît Camurat. Très touché par les destructions également, le site archéologique de Nimroud, au sud de Mossoul a été rasé « au bulldozer ».

 

Mar behnam : un monastère unique au monde

C’est à 15 kilomètres au sud de ce site de Nimroud que se trouve le monastère de Mar Behnam, que Fraternité irakienne a entrepris de reconstruire. Dans ce monastère, lieu de pèlerinage pour yézidis et musulmans est enterré un martyr chrétien du IVème siècle. On y trouve des écritures arméniennes, araméennes, arabes et même ouïghoures.

 

« C'est un témoignage très rare de l’art médiéval chrétien en Mésopotamie. »

 

Fraternité Irakienne a été chargée par l’archevêque de Mossoul de reconstruire le dôme du monastère et de préserver le tombeau. Faraj-Benoît Camurat explique que la première étape a été de dégager « les gravats dans la salle du tombeau » qui avait été piégé à l’explosif par Daesh.


 Fraternité en Irak - Le dôme du monastère Mar Behnam avant sa destruction

 

Les ouvriers chargés de déblayer le monastère ont découvert une vingtaine de barils de TNT qui n’ont pas explosé, épargnant ainsi le cœur de l’édifice. Une chance, pour ce monument qui reliée « les chrétiens à leur histoire mais aussi  aux autres communautés. » La première phase du projet est estimée à 400 000€. Après le triage des gravats, il faudra faire reconstruire, « conformément aux techniques anciennes » la voute du monastère ainsi que les deux souterrains qui y menaient.

Pour en savoir plus sur ce projet et faire un don, rendez vous sur le site http://fraternite-en-irak.org

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.