Noël en OPEX: "il y a une proximité avec le padre qui est naturelle" pour Mgr de Romanet

21 décembre 2018 Par

​Mgr Antoine de Romanet, évêque aux Armées, répond aux questions de Pauline de Torsiac à la veille de Noël.

"La fête de Noël est un grand moment familial"

"Comme de tradition, l’évêque aux Armées va rejoindre les troupes sur les opérations extérieures. Et cette année c’est au Proche-Orient que je vais rejoindre nos soldats pour leur apporter soutien, amitié et présence spirituelle" explique l’évêque aux Armées qui pense également aux aumôniers "présents au Tchad, au Mali, au Niger, au Liban, en Jordanie. C’est également toute la planète qui est concernée. Nous avons des padre qui sont auprès des hommes pour les accompagner dans cette fête par excellence qu’est Noël. Lorsqu’on est loin de sa famille, la morsure de l’absence est d’autant plus vive certains jours. Et si l’Armée est à bien des égards une famille, la fête de Noël est par excellence un grand moment familial".

Fêter Noël en opération extérieure n’a rien d’anodin. "C’est une ambiance assez unique. Nos militaires ont la possibilité d’être en contact avec leurs familles de manière tout à fait remarquable. Les réseaux Internet sont déployés partout. Ils ont un contact concret, à commencer par l’image avec leurs plus proches. Paradoxalement, cette proximité dit aussi la distance. Et le fait de voir ses enfants, son conjoint, ses parents, d’échanger, dit d’autant plus la solitude qui est celle de chacun lorsque l’écran s’éteint. Cela ne remplacera jamais cette personne qui est à mes côtés, qui me sourie, qui prend ma main, qui m’embrasse et qui m’étreint. L’armée est un lieu de cohésion par excellence, est particulièrement attentive à ce que cela soit fêté comme une fête de famille" ajoute Mgr de Romanet.
 

"Le padre est unaniment estimé"

"Il y a une proximité avec le padre qui est naturelle. On vient lui ouvrir son cœur, on est dans la plus totale confidentialité, on est hors-hiérarchie. On sait que la confidentialité sera préservée. Et on peut partager ce qui fait la vie, les joies, les angoisses, les espoirs. On peut partager ses soucis de famille. On peut demander conseil. Le padre est unanimement estimé. Le padre vient ouvrir le ciel" précise l'évêque aux Armées.

"Il s'agit pour nous d'être uni à la divinité de celui qui a pris notre humanité. Par Jésus nous avons tous un même père et nous sommes tous frères. Il faut prier le Prince de la Paix, pour que chacun nous devenions des artisans de paix. Il faut modeler notre coeur sur celui de Jésus. C'est cet extraordinaire message que ce petit enfant de la crèche vient porter, dans nos opérations extérieures" conclut Mgr de Romanet.

Mgr Antoine de Romanet, évêque aux Armées: 

00:00

00:00

 

Sur le même thème :