Pédophilie: "la méfiance, c’est un sentiment humain" explique Mgr Pontier

13 septembre 2018 Par

Mardi 12 septembre, la Conférence des Evêques de France a publié un message s’inscrivant dans la droite ligne de la lettre envoyée par le pape François, au sujet des scandales de pédophilie.

"Depuis plusieurs mois maintenant, notre Eglise est durement mise à l’épreuve". En une phrase, le ton est donné. Dans un message publié mardi 12 septembre, la Conférence des Evêques de France  a indiqué avoir pris la mesure des troubles au sein de l’Eglise, suite aux dernières révélations sur des scandales pédophiles aux Etats-Unis, et sur des comportements immoraux de prélats, au Vatican.

Cela fait maintenant plusieurs mois que l’Eglise affronte cette tempête. En France, elle a débuté avec ce que l’on a appelé l’affaire Barbarin. D’autres révélations ont suivi. Dans d’autres diocèses de l’Hexagone tout d’abord, puis dans d’autres pays, comme au Chili, et récemment aux Etats-Unis. Au total, plusieurs milliers de victimes de clercs sont sorties de l’ombre. "Face à la souffrance imprescriptible des victimes et de leurs proches, nous sommes tristes et honteux" commentent ainsi les évêques de France.

"Croyants et incroyants peuvent  constater que les actes de quelques-uns rejaillissent sur toute l’Eglise, qu’il s’agisse d’actes criminels ou de silences coupables. Tous, nous subissons ce soupçon qui porte sur l’ensemble de l’Eglise et des prêtres" peut-on également lire dans ce texte, qui rappelle également la volonté de l’institution religieuse de lutter "avec une grande détermination" contre les abus. "Un combat qui est toujours à intensifier" rappellent également les évêques…
 

Mgr Georges Pontier, président de la Conférence des Evêques de France au micro d'Etienne Pépin:

00:00

00:00