Présidentielle: "l'Eglise doit parler, sinon on le lui reprochera!"

28 avril 2017 Par Valérie-Anne Maitre

© RCF - Le p. Christian Delorme

Pour le p. Christian Delorme, du diocèse de Lyon, l’Église de France doit prendre position clairement sur le vote du 2e tour de la présidentielle. Et appeler à voter contre Marine Le Pen.

"Qui aurait imaginé cette situation il y a 20 ans? Qu'un parti d'extrême droite arriverait aux portes du pouvoir en France?" s'interroge le p. Christian Delorme, du diocèse de Lyon. Alors que le 2e tour de scrutin verra s'affronter Emmanuel Macron et Marine Le Pen, celui qu'on surnomme parfois "le curé des Minguettes" s'inquiète d'une possible victoire de la candidate du Front National. "Il ne faut pas jeter la pierre aux électeurs du FN, ce sont des gens en souffrance qui se sentent marginalisés et oubliés par (...) les nouveaux fonctionnements de l'économie mondiale." Mais rappelle le p. Delorme, avec une victoire du FN le risque est grand "de destruction des 70 années de construction de l'Europe."

00:00

00:00

"L'église de france doit parler"

Après le 1er tour, la Conférence des évêques de France a publié un communiqué pour rappeler les élements de discernement avec le vote, mais sans appeler à voter pour ou contre un des deux candidats. "Cela montre que la CEF est divisée en son sein et que les évêques sont perdu."
Mais pour autant, est-ce à l'Eglise de donner une consigne de vote? "Bien sur on a souffert pendant des siècles de ce que l'Eglise nous disait ce qu'il fallait penser (...) mais là on est dans un risque d'effondrement de notre pays et de l'Europe!" Pour le p. Delorme "L'Eglise peut pas se taire ! Elle doit parler! Sinon on le lui reprochera, comme on lui a reproché d'autres silences après la guerre."