Pour Mgr Ribadeau Dumas la croix de Ploërmel ne met pas en péril la laïcité et la République

3 novembre 2017 Par

#MontreTaCroix. Pour la première fois un représentant de la Conférence des évêques de France s'exprime sur la réaction du Conseil d'État au sujet de la croix de Ploërmel.

Le Conseil d'État a demandé que soit retirée la croix figurant sur la statue de Jean-Paul II à Ploërmel, dans le Morbihan, mettant fin à un feuilleton judiciaire de plus de 10 ans. Mais soulevant une vague de réactions sur les réseaux sociaux. Les internautes, dont un grand nombre de politiques, se sont exprimés avec le hashtag #MontreTaCroix.
 

"Ce n'est pas une croix dans un village important de milliers d'habitants qui met en péril la laïcité et la République française"

 

Pour la première fois, alors que l'Église catholique tient son assemblée plénière à Lourdes, un représentant de la Conférence des évêques de France s'exprime officiellement sur le sujet, au micro de Pauline de Torsiac. Mgr Olivier Ribadeau Dumas, porte-parole de la Conférence des évêques de France (CEF), déplore "une hystérisation du débat". "Je suis étonné de la difficulté que nous avons dans notre pays de parler de questions-là sans qu'il y ait une espèce d'hystérisation du débat et donc que les réseaux sociaux s'enflamment."
 

Croix de Ploërmel, Laïcité et ordre public

Le 25 octobre 2017, le Conseil d'État "[jugeait] contraire à la loi du 9 décembre 1905 l’installation d’une croix en surplomb d’une statue du pape Jean-Paul II érigée sur une place de la commune de Ploërmel (Morbihan)". Une croix qui "constitue un signe ou emblème religieux".

Pour Mgr Olivier Ribadeau le Conseil d'État "risque" avec cette décision "d'oublier que la loi de 1905 est marquée par une question essentielle qui est celle de l'ordre public et du risque de trouble à l'ordre public."

Selon le porte-parole de la CEF, "si on oublie cette notion d'ordre public alors on risque une subjectivité totale". Il ajoute: "Ce n'est pas une croix dans un village important de milliers d'habitants qui met en péril la laïcité et la République française."
 

La croix, symbole culturel ou religieux?

"Si elle est un objet culturel, la croix ne m'intéresse pas." En réaction au hashtag qui mobilise les internautes, #MontreTaCroix, Mgr Ribadeau Dumas répond ainsi: "J'aimerais aussi que l'on puisse dire: 'montre que tu es chrétien'."

Une façon d'encourager les croyants à s'engager dans le monde. Ce qui est "important" pour lui, c'est que la croix soit "le synonyme de la foi vécue par les chrétiens qui veulent vivre de l'Évangile au cœur de cette société".
 

ÉCOUTER ► Mgr Olivier ribadeau Dumas répond à Pauline de Torsiac

 

Sur le même thème :