Quelle Europe après le Brexit ?

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

vendredi 24 juin 2016 à 9h03

Durée émission : 55 min

Le Temps de le dire

© ROB STOTHARD POOL AFP

Le "out" l'a finalement emporté sur le "in". Les Britanniques ont voté en faveur de la sortie de leur pays, de l'Union européenne. Avec de nombreuses conséquences pour le Vieux Continent.

Le Brexit l'a emporté. Le Royaume-Uni va finalement quitter l'Europe. Le camp du "leave" sort vainqueur de l'épreuve du référendum. À environ 52 %, les Anglais ont dit oui au divorce avec le Vieux Continent. De quoi offrir à l'Europe une belle gueule de bois ce vendredi. 

Cela faisait maintenant trois ans que la vie politique outre-Manche est polarisée autour de ce référendum. Tout a commencé en janvier 2013 avec une promesse du premier ministre David Cameron. En cas de réélection il s'engageait à poser la question du Brexit a ses concitoyens. Il s'agissait à l'époque d'apaiser les concervateurs les plus eurosceptiques. Un calme qui aura été de courte durée. 

Au-delà de la plongée dans l'inconnu pour nos amis d'outre-Manche, c'est un véritable séisme pour l'Europe qui est aujourd'hui appelée à remettre en cause son modèle, afin d'éviter la contagion, et un effet domino dans d'autres Etats où l'euroscepticisme est bien présent. 

Vers 6h, vendredi, quand la victoire du "out" s'est imposée, la majorité des places financières asiatiques et européennes se sont effondrées, tout comme la Livre Sterling, tombée à son plus bas niveau face au dollar depuis 30 ans. Du côté du coût que le Brexit pourrait engendrer en Grande-Bretagne, le mystère continue de planer, tant les estimations sont larges. Pour certains, il n'y aura aucunes conséquences. Pour d'autres la Grande-Bretagne pourrait perdre jusqu'à 8 % de PIB d'ici quinze ans. Les rangs des économistes sont divisés sur la question.

Mais derrière les chiffres, pour la construction européenne, il y aura un avant et un après 23 juin. Pour certains observateurs, l'issue de ce référendum signifie qu’il y a un écart de plus en plus fort entre les classes populaires et puis les groupes qui soutiennent l’intégration européenne. Ces derniers n’ont pas réussi à convaincre ces classes populaires que l’intégration serait bonne pour elles. L'enjeu est donc de taille pour l'Union européenne.

 

Invités

  • Jean-Christophe Ploquin , Rédacteur en chef à la Croix

  • Alexis Poulain , Directeur du site Euractive

  • Jérôme Quere , Président des jeunes européens

  • Jacques Guin , Professeur d'économie

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi, à partir du lundi 4 septembre 2017

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.