La place faite aux pères dans l'accompagnement à la parentalité

Présentée par UA-107775

S'abonner à l'émission

Inspirez jeunesse

mercredi 5 février à 12h54

Durée émission : 3 min

La place faite aux pères dans l'accompagnement à la parentalité

© Besnard / Apprentis d'Auteuil

Quels sont les enjeux, pour l’enfant, derrière un plus grand investissement du père, dans l’éducation ? Exemple avec Marc Vaubon, éducateur spécialisé à la Maison des Familles de Grenoble.

CONTEXTE

Dans une institution comme Apprentis d'Auteuil, la place des pères, longtemps négligée, interroge les équipes. Comment travailler avec eux ? Leur apporter le soutien nécessaire dans leur rôle parental auprès de leurs enfants ? 
Apprentis d’Auteuil, a fait de l’accompagnement à la parentalité un de ses axes de travail majeurs, car indissociable de ses missions auprès de jeunes en grandes difficultés. Longtemps négligée ou sous-estimée, la place des pères – qu’ils soient présents ou absents – interroge les équipes, davantage en lien avec les mères pour toutes les questions relatives aux enfants. Mais les habitudes changent. Des pistes d’action se dessinent.

Comment intégrer et impliquer davantage les pères ? 
- Accompagner le père, comme la mère : exemple des pères mineurs, pour lesquels il est essentiel d’aider à créer un lien « père-enfant », au même titre que le lien « mère-enfant ». 
- Donner une place aux pères, les sensibiliser par rapport à leur rôle et leur redonner confiance : rassurer les pères, les accompagner avec patience pour leur donner les clés dans les gestes simples du quotidien, et leur apprendre à apprécier des moments joyeux autour d’un jeu, d’une sortie au parc ou en forêt, de la préparation des repas. L'importance « d’agripper les papas », notamment en sollicitant leur aide lors d'événements, et l'importance de prévoir des temps spéciaux pour eux comme "le temps des papas" le jeudi soir ou les activités pères-enfants le samedi (Marc Vaubon, janvier 2020, Atelier « Quelle place aux pères ? ») 
- Partager d’expérience entre père : offrir des temps dédiés aux papas et leur permettre de parler librement de leurs difficultés, sans crainte d’être jugés.
 

Exemple de la Maison des familles de Grenoble

D’autres Maisons des familles proposent des temps spécifiques pour les papas, comme à Grenoble. Marc Vaubon, éducateur, souligne : « Nous leur expliquons qu’il est important d’être en lien avec leurs enfants, garçons ou filles, en tant que père. Et surtout quand les enfants grandissent. ». L’éducateur organise également des sorties ados-pères : « C’est l’occasion pour les adolescents de créer un rapport différent avec leur papa, dans ce cadre. Des fruits réels naissent de ces échanges. »
Une initiative aux retombées très positives, qui permet aux pères de ne pas être seulement celui qui recadre ou punit, sujet souvent abordé en groupe de parole, tout comme celui du respect.

Pour aller plus loin : https://www.apprentis-auteuil.org/

Les dernières émissions

L'émission

Le mercredi à 12h54 et samedi à 07h04

En partenariat avec Apprentis d'Auteuil. Fondation catholique reconnue d’utilité publique, Apprentis d’Auteuil s’engage et agit auprès des jeunes et des familles les plus fragiles, pour leur permettre de trouver leur place dans la société.

Le présentateur

Melchior Gormand

Melchior Gormand est un jeune passionné par la radio. Tous les jours entre 12h30 et 15h, il accompagne vos débuts d'après-midi RCF avec "Ça fait du bien" et "L'Échappée belle en musique" !